La FNCT invite les plus hautes autorités à discuter de l'avenir des municipalités

FNCT

Le président de la FNCT Fédération nationale des communes tunisiennes, Adnene Bouassida, a invité le président de la République, la cheffe du gouvernement et le ministre de l’Intérieur à se réunir avec la fédération pour discuter des différentes problématiques auxquelles font face, aujourd’hui, les municipalités et trouver des solutions appropriées.

M. Bouassida a indiqué que la fédération avait adressé une correspondance au président de la République, Kaïs Saïed, à la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, et au ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine, dans laquelle il les invite à un dialogue. Surtout à l’approche des prochaines élections municipales prévues en 2023. Tout en expliquant qu’à ce jour, cette demande est restée sans réponse.

D’après lui, les municipalités ont assumé des responsabilités qui, normalement, sont du ressort de l’État.

Il s’est interrogé, à cet égard, sur l’instabilité dans les différents conseils municipaux. Notamment en raison de la lenteur de la mise en place du processus de décentralisation et du manque des ressources humaines et financières. Auxquels s’ajoute le flou dans le partage des compétences et des rôles entre les autorités centrales et locales.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here