Les avocats se solidarisent avec Brahim Bouderbala après son agression

Bouderbala

Le président de l’Ordre national des avocats de Tunisie, Brahim Bouderbala, a déclaré qu’un grand nombre d’avocats, de Tunis et des régions, se sont rendus, ce vendredi, au siège du barreau. Et ce pour exprimer leur solidarité avec le bâtonnier.

Brahim Bouderbala a expliqué que ce mouvement de solidarité, “intervient en réaction à l’agression perpétrée, hier, au siège de l’Ordre par un certain nombre d’avocats qui ont levé des slogans immoraux contre l’ordre des avocats et contre lui”.

Ces avocats, dont notamment Seifeddine Makhlouf et Anouar Hadj Ali, ont commis cette agression. Et ce à la suite à la position du Barreau de l’affaire de Abderrazzek Kilani, ancien bâtonnier des avocats, qui comparaît devant la justice militaire.

Bouderbela a aussi condamné ces faits d’agression qu’il a qualifiés d'”immoraux”. En ajoutant que l’Ordre des avocats “refuse, par principe, la comparution des civils devant les tribunaux militaires”.

Et de rappeler “toute décision de justice rendue par le Tribunal militaire peut être cassée en appel. Le rôle de l’Ordre des avocats est de défendre un avocat faisant l’objet d’un litige professionnel. Cependant, on ne peut pas défendre les orientations ou les positions politiques de celui-ci qui n’engagent que lui”, a-t-il souligné.

Il est à noter que le juge d’instruction près le Tribunal militaire de première instance de Tunis avait émis, le 2 mars, un mandat de dépôt contre l’ancien bâtonnier des avocats, Abderrazek Kilani, membre du comité de défense du député Noureddine Bhiri.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here