Ukraine: un plan pour évacuer et rapatrier les Tunisiens

Ukraine

“La Tunisie s’apprête à lancer un pont aérien militaire et civil pour évacuer les membres de la communauté tunisienne en Ukraine, poussés par la guerre à quitter les territoires de ce pays en direction des pays voisins (Pologne et Roumanie)”. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger Othman Jerandi.

A l’issue d’une rencontre au Palais de Carthage avec le président de la République, Kaïs Saïed et la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, le chef de la diplomatie tunisienne a rassuré les membres de la communauté et les étudiants résidant en Ukraine ainsi que leur famille de “l’existence d’un plan” pour les évacuer de l’Ukraine et rapatrier ceux qui désirent regagner la Tunisie.

Ce plan, précise le ministre, prévoit la création des points de contact sur le sol ukrainien permettant de regrouper les membres de la communauté tunisienne en plus des ambassades de Tunisie en Pologne, Roumanie, Moldavie et Hongrie.

M. Jerandi a également appelé les membres de la communauté et les étudiants qui veulent quitter l’Ukraine à s’inscrire au plus vite sur les listes des points de contact déployés sur le territoire ukrainien en plus des ambassades de Tunisie dans les pays voisins de l’Ukraine (Pologne, Roumanie et Hongrie) et de composer les numéros verts mis à leur disposition par le ministère des Affaires étrangères.

Vols de rapatriement

“Les parents peuvent contacter le ministère des Affaires étrangères pour s’assurer de la sécurité de leurs enfants”. Ainsi a souligné le ministre. Il a aussi rappelé à la tenue d’une réunion samedi entre son département, le ministère de la Défense, Tunisair et le ministère du Transport.

En effet, cette réunion, a-t-il dit, vise à assurer des vols de rapatriement après avoir listé les Tunisiens ayant débarqué en Roumanie dans l’objectif de lancer un pont aérien militaire et civil selon les besoins et les flux des Tunisiens.

Plusieurs contacts ont été établis avec nombre d’ambassadeurs des pays concernés par la crise, en l’occurrence, la Russie, l’Ukraine, la Pologne et la Roumanie aux fins d’engager les préparatifs d’évacuation des étudiants et des membres de la communauté tunisienne en Ukraine vers des pays voisins où ils seront accueillis par nos ambassades en Pologne et en Roumanie.

Contact permanent avec la présidence de la République

Une cellule de crise a été créée au sein du département, a fait savoir le ministre. Et d’ajouter qu’elle est en contact permanent avec la présidence de la République pour la tenir informée de l’évolution de la situation dans la région et des derniers développements de l’opération de rapatriement de la communauté ainsi que des plans mis en œuvre à cet effet.

Des contacts ont été également entrepris avec des organisations internationales humanitaires opérant dans des zones de conflit, a révélé M. Jerandi. Il a affirmé les avoir avisé des plans d’évacuation des Tunisiens en Ukraine ainsi que des circuits disponibles en direction de la Pologne et de la Roumanie.

“A ce jour, plusieurs étudiants tunisiens se trouvent sur le sol moldave. Ils ont été regroupés par des organisations internationales humanitaires”. C’est ce qu’a rapporté le ministre, assurant qu’ils seront transférés vers la Roumanie où ils seront pris en charge par l’ambassade de Tunisie.

Plus tôt dans la journée de dimanche, le président Kaïs Saïed s’est entretenu avec la cheffe du gouvernement et le ministre des Affaires étrangères au sujet des moyens de venir en aide aux Tunisiens bloqués en Ukraine et dans certains pays voisins ainsi que des possibilités de leur rapatriement en urgence en Tunisie.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here