La consultation populaire devrait être lancée le 1er janvier 2022

Consultation populaire

Le président de la République Kaïs Saïed a présidé mercredi au palais de Carthage, une réunion consacrée à l’examen de l’état d’avancement des préparatifs en cours pour le lancement de la plateforme électronique liée à la consultation populaire.

La réunion sur la consultation populaire s’est déroulée en présence de la cheffe du gouvernement, Najla Bouden-Romadane, du ministre des Affaires sociales Malek Ezzahi, du ministre de l’Éducation Fathi Slaouti, du ministre de la Jeunesse et des Sports Kamal Dguich, et du ministre des Technologies de la communication Nizar Neji. A cette occasion, le président Kaïs Saïed a écouté un exposé sur les différents aspects techniques de cette plateforme électronique, ses mécanismes de fonctionnement et la manière d’y participer.

Pour M. Saïed, la consultation populaire devrait être lancée à la date fixée, soit le 1er janvier 2022, en application des décisions annoncées le 13 décembre courant.

Le chef de l’Etat a insisté sur la nécessité d’apporter toutes les garanties techniques pour que cette plateforme électronique soit un cadre « interactif » et « sécurisé ». Ce qui permettra de suivre les propositions des citoyens à l’intérieur du pays et à l’étranger.

« Les Tunisiens doivent être associés à la formulation des propositions dans divers domaines. Celles-ci seront plus tard être élaborées, avant l’organisation des prochaines échéances, prévues en 2022 », a-t-il affirmé, cité dans le même communiqué.

Le président de la République a indiqué, lors de cette rencontre, que « l’organisation de cette consultation s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’une nouvelle vision permettant au peuple tunisien, souverain, de s’exprimer librement ».

Pour sa part, le ministre des Technologies de la communication Nizar Neji, a passé en revue les composantes les plus importantes de ce cadastre numérique. Il comporte une réponse à 30 questions, avec des espaces de libre expression pour les personnes qui participeraient avec une identité « inconnue ».

Selon le ministre, l’accès à ce portail aura bien lieu après l’obtention par le participant d’un numéro secret. Il sera envoyé par un SMS en demandant le service *1712# suivi du numéro de la carte d’identité nationale.

Avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here