Sidi Bouzid : plusieurs difficultés entravent le processus de développement

Sidi Bouzid

Le gouvernorat de Sidi Bouzid se hisse à la 21ème place nationale dans le classement des gouvernorats. Et ce, au niveau de l’indice de développement régional avec 0,419. Il s’agit de l’une des conclusions du dernier rapport de la direction régionale de développement.

Selon le rapport, depuis 2011, l’État a en effet mobilisé plus de 2412 millions de dinars. Et ce, pour la création de 2392 projets à Sidi Bouzid. Cependant, seulement 1594 projets ont été réalisés jusqu’au octobre 2021. Moyennant une enveloppe de 976 millions de dinars. Soit 40,5% du coût total des projets et 66,6% du nombre total des projets.

En effet, s’agissant de l’indice du climat des affaires, le gouvernorat de Sidi Bouzid se hisse à la 18ème place avec 2,63. Parmi les difficultés citées qui entravent le développement régional, le document cite :

  • L’infrastructure;
  • L’absence d’une zone industrielle aménagée capable d’attirer les investisseurs;
  • Une absence d’entreprises à forte employabilité;
  • Et la difficulté d’adaptation du tissu économique de la région aux besoins du marché du travail.

Dans le même contexte, le rapport pointe le retard dans la réalisation de plusieurs projets programmés en vue de dynamiser le développement dans le gouvernorat. A l’instar de: l’autoroute reliant le sud (Sidi-Bouzid-Kasserine-Gafsa); le marché de la grande production du centre à Oum El Adham; l’hôpital universitaire de Sidi Bouzid; ou encore le projet intégré de développement des zones montagneuses.

                                                                                                                    Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here