Kaïs Saïed: « L’unité des rangs palestiniens est le seul moyen de libérer la Palestine » 

Kaïs Saïed

Le président de la République Kaïs Saïed a affirmé, mercredi, que « l’unité des rangs palestiniens est le seul moyen de libérer la Palestine ». Exprimant ainsi le vœu de voir cette unité se réaliser et une rencontre se tenir en Algérie ou en Tunisie. « Car l’ennemi parie sur cette division. »

« Le problème ne réside pas uniquement dans l’ennemi qui a tué, déplacé et occupé la terre. C’est aussi un problème interne qui constitue le plus grand danger menaçant la Nation et la cause palestinienne ». C’est aussi ce que déclarait le président Kaïs Saïed lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas. Ce dernier étant actuellement en visite officielle en Tunisie.

M. Saïed a, dans ce sens, souligné que « la voie doit être claire et unifiée entre toutes les factions de la résistance. Afin de libérer la Palestine tout en garantissant l’indépendance de sa décision nationale ».

Évoquant la question de la légitimité internationale, le président Saïed a déclaré: « Nous étions satisfaits de cette légitimité en dépit de ses manquements. Mais ceux qui ont pris les décisions et émis les recommandations leur ont ensuite tourné le dos. »
Puis, il insistait: « Le problème n’est pas avec les Juifs, mais avec l’occupant ». Soulignant que « tant que la cause palestinienne est dans le cœur des âmes libres, le rêve sioniste ne se réalisera pas. »

Kaïs Saïed s’est, à cette occasion, adressé « aux peuples de la terre et à l’humanité tout entière ». Leur rappelant qu’il est temps de lever cette injustice qui dure depuis plus d’un siècle.

Il a, en outre, affirmé la disposition de la Tunisie à renforcer la coopération avec le peuple palestinien dans tous les domaines. Annonçant la décision d’augmenter le nombre de bourses et de places attribuées aux étudiants palestiniens. Tout en développant des mécanismes de coopération avec la Palestine dans les domaines de la santé et de la formation professionnelle.

De son côté, le président palestinien Mahmoud Abbas a indiqué que l’entretien avec le président Saïed a permis de l’informer des derniers développements sur la scène palestinienne. Ainsi que de passer en revue les moyens permettant de renforcer davantage les liens unissant les deux peuples frères.

« Nous n’accepterons pas que l’occupation et les agressions contre al-Qods al-Sharif, la mosquée Ibrahimi et l’église de la Nativité se poursuivent. Et nous prendrons des décisions, d’ici un mois, pour faire face aux exactions de l’occupant dans le cadre de la légitimité internationale », a-t-il déclaré.

Mahmoud Abbas a également appelé à la tenue d’une conférence internationale visant à mettre fin à l’occupation israélienne. Faisant part de l’aspiration de son peuple à la réussite du prochain Sommet arabe prévu à Alger.

Il a, par ailleurs, affirmé que des efforts d’unification palestinienne sont actuellement déployés.

Le président de la République Kaïs Saïed s’était entretenu, plus tôt ce mercredi, au Palais de Carthage, avec le Président palestinien Mahmoud Abbas en présence des délégations des deux pays. La rencontre a été suivie d’un entretien privé entre les deux présidents.

Ces entretiens ont porté, selon un communiqué de la Présidence de la République, sur « les relations fraternelles et la coopération entre la Tunisie et la Palestine; et les perspectives de les renforcer et de les diversifier ».

Ils ont également permis de discuter des derniers développements dans le dossier palestinien et d’échanger les points de vue sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Le président palestinien a remis à cette occasion au président Saïed le Grand Cordon de l’Etat de Palestine, la plus haute distinction palestinienne, « en signe de reconnaissance pour ses positions constantes de soutien au peuple palestinien et à ses droits légitimes, son renforcement des relations fraternelles tuniso-palestiniennes, la place qu’il occupe aux niveaux arabe et international et sa direction avisée de la Tunisie face aux défis qu’elle affronte », ajoute le communiqué.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here