Allègement du déficit budgétaire à près de 3,8 milliards de dinars, à fin septembre 2021

déficit budgétaire

Le déficit budgétaire s’est réduit à près de 3,8 milliards de dinars, à fin septembre 2021. Vontre 4,9 milliards de dinars, en septembre 2020. Ce qui correspond à une baisse de 23%, selon le document sur les « Résultats provisoires de l’exécution du budget de l’Etat », publié jeudi, par le ministère des Finances.

La diminution du déficit budgétaire est due à l’accroissement des ressources budgétaires de 10,3%, à 23,5 milliards de dinars, en raison de l’augmentation de recettes fiscales de 15% (à 22,2 milliards de dinars),. Contre une hausse moins importante des charges budgétaires de 5,9%, à 27,2 milliards de dinars.

L’évolution des charges budgétaires est expliquée essentiellement, par l’augmentation des dépenses de rémunération de 6,8%, passant de 14,1 milliards de dinars à 15 milliards de dinars, en espace d’une année (septembre 2020- septembre 2021).

Le ministère de Finances a fait état aussi, de la hausse des ressources de trésorerie de 18%, à 12,8 milliards de dinars, dont 86% proviennent de ressources d’emprunt (11,1 milliards de dinars) à raison de 50% d’emprunts intérieurs et 50% d’emprunts extérieurs.

Ces ressources ont été allouées, essentiellement, au remboursement du principal de la dette (7,9 milliards de dinars) et au financement du déficit (3,7 milliards de dinars).

Le document a fait ressortir, en outre, un accroissement du service de la dette publique de 32%, durant les neuf premiers mois de l’année 2021, pour atteindre 10,7 milliards de dinars.

Pour ce qui est de l’encours de la dette publique, il a dépassé les 101 milliards de dinars, à fin septembre 2021, contre 90,4 milliards de dinars, en septembre 2020,. Ce qui correspond à une hausse de 12,6%.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here