La loi n°38: quelles solutions pour une sortie de crise économique?

économique

Aujourd’hui, le président de la République Kaïs Saïed se trouve devant le fait accompli. Et ce, en refusant d’appliquer la loi n°38. Laquelle porte dispositions dérogatoires pour le recrutement dans le secteur public. En effet, les experts de tous bords estiment que le problème économique ne se résoudra pas du jour au lendemain.

En 2009, le nombre des diplômés chômeurs atteignait 25 mille. Et ne voilà-t-il pas que dix ans plus tard le chiffre s’est multiplié par dix. Soit le nombre astronomique de 250 mille chômeurs diplômés. Comment sortir de la crise économique?

Alors, il ne reste plus qu’à trouver des solutions structurelles. Car rappelons que la Tunisie peut renégocier son modèle économique. C’est ce que souligne Mohamed Balghouthi, consultant international tunisien en stratégie et intelligence économique.

Selon lui, il faut fixer des objectifs pour passer de l’industrie 2.0 à l’industrie 4.0.

La bonne nouvelle, c’est que les industries 4.0 au niveau planétaire sont un nouveau business. Et 80% d’entre elles ne sont pas encore prises en compte sur les dix prochaines années. Cela veut dire que chaque jour est une perte de potentialité d’avoir du business au niveau mondial.

Cela nous amène à nous projeter en renégociant les accords de transfert technologique et transfert industriel. Et pour la première fois en 70 ans, la Tunisie peut renégocier, point par point, son modèle économique.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here