Kaïs Saïed: un calendrier de réformes politiques en cours

Kaïs Saïed

Le président de la République Kaïs Saïed  vient de présider le Conseil des ministres. Et ce, comme chaque jeudi. Ainsi, il a mis l’accent sur la publication au JORT de certains projets de décrets et arrêtés présidentiels.

Voici la liste des mesures passées en revue par Kaïs Saïed.

Tout d’abord, il y a le projet de décret relatif à la réglementation de l’activité d’enquête de crédit.

Puis, un projet de décret portant approbation de la convention de garantie à première demande conclue en Tunisie le 03 juin 2021. Et ce, entre la République tunisienne et l’Agence française de développement. Elle est relative au prêt accordé à l’Office de la marine marchande et des ports pour financer. Et ce, pour l’acquisition de six tracteurs marins neufs.

On relève également le projet de décret portant approbation du statut du Conseil International des Dattes.

Mais aussi, le projet de décret modifiant le chapitre 32 de la loi n°2012-1 du 16 mai 2012. Il porte sur loi de finances complémentaire pour l’année 2012.

Par ailleurs, lors de l’inauguration des travaux du Conseil des ministres, le Chef de l’Etat a rappelé que la Tunisie a plus que jamais besoin d’autres projets de décrets. Et notamment le projet de décret sur la réconciliation pénale. Ainsi que le projet de décret sur le raccourcissement des délais de jugement des crimes et abus électoraux.

A cet égard, Kaïs Saïed a souligné que la justice est la justice de l’Etat tunisien, qu’elle est indépendante. Et qu’il n’a de ce fait aucune autorité sur elle.

Ensuite, il indiquait que les Tunisiens veulent purifier le pays. Cela ne peut être incarné que par une justice juste.

En somme, le chef de l’Etat précise que les crises sont fabriquées.  Leur objectif étant de détourner les Tunisiens des véritables problèmes.

Au final, le Président de la République indique que des travaux sont en cours pour aménager un calendrier. Et ce, afin d’organiser la mise en place des réformes du système politique, en réponse aux demandes des Tunisiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here