Zouheir Maghzaoui: « Le dialogue ne peut pas inclure Ennahdha »

Echaab

Le secrétaire général du mouvement Echaâb, Zouheir Maghzaoui, demeure fidèle à sa prise de position. A savoir le refus catégorique de tout dialogue avec le mouvement Ennahdha et ses alliés.

Zouheir Maghzaoui n’a cessé de répéter cette conviction. Et ce, lors de son passage sur les ondes radiophoniques de Shems FM, aujourd’hui, 2 novembre. Continuant dans le même sillage, il affirme qu’il ne regarderait pas d’un bon œil que le mouvement Ennahdha et/ou Noureddine Bhiri participent au dialogue. Ainsi, pour lui, le dialogue ne peut pas inclure Ennahdha; contrairement aux autres parties. Il considère en effet que le 25 juillet 2021 constitue une rupture, voire une révolution, contre ce parti politique.

Revenant sur la dernière décennie, Zouheir Maghzaoui affirme que la « démocratie corrompue » l’a rythmée .D’ailleurs, il tient pour responsables le mouvement Ennahdha et ses alliées du bilan de cette décennie. Et de soutenir que la Tunisie a perdu une opportunité importante à cause des agissements de ces partis politiques.

Au final, le secrétaire général du mouvement Echaâb déclare que le 25 juillet 2021 doit rimer avec le coup d’envoi des réformes. Il affirme, également, que cette date ne doit pas être celle de la mise en place du projet politique de Kaïs Saïed.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here