Abir Moussi :  » Les responsables de « la décennie noire » doivent répondre de leurs actes »

abir moussi

La présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, a appelé le président de la République, Kaïs Saïed, à contester officiellement les propos de tous ceux qui parlent en son nom et prétendent mener la campagne explicative de sa politique.

Abir Moussi qui s’exprimait, mercredi, dans une déclaration aux médias, en marge d’une conférence de presse sur « la détérioration du système agricole et son impact sur la sécurité alimentaire », a accusé le président Saïed d’avoir monopolisé tous les pouvoirs qu’il s’était attribués dans le cadre du décret 117 et de continuer à dénigrer ses adversaires politiques.

Elle a aussi critiqué sa volonté d’engager un dialogue, via des plateformes électroniques, avec les jeunes, le qualifiant de « dialogue avec ses partisans ». Pour elle, le président Kaïs Saïed compte organiser ce dialogue avec « l’argent public et les capacités de l’État pour réaliser son projet politique »

Les jeunes font partie intégrante de la société civile, en particulier, et de la société en général. Il est impératif de ne pas les dissocier des autres franges de la société, a-t-elle précisé.

Elle a, par ailleurs, tenu à rappeler que les personnes qui ont dirigé le pays au cours de « la décennie noire » que la Tunisie a connue, n’ont pas encore répondu de leurs actes.

D’autre part, Abir Moussi a expliqué que la conférence de presse, tenue ce mercredi, s’inscrit dans le cadre de la présentation des résultats d’une caravane organisée par le PDL dans plusieurs gouvernorats du pays du 29 septembre au 15 octobre 2021.

Elle a indiqué que cette caravane a permis d’écouter les préoccupations des agriculteurs et de prendre connaissance des difficultés du secteur qui, si elles se poursuivent, pourraient représenter une réelle menace pour la sécurité alimentaire en Tunisie.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here