Le Mouled, une tradition qui se transmet

Mouled

Comme chaque année, les Tunisiens  célèbrent le Mouled à leur manière. Entre dépenses et consommation, la priorité de chacun évolue au fil des ans. Le jour J le Mouled est une tradition qui se transmet, voire même une coutume depuis des siècles qui fête la naissance du Prophète Mohamed. Mais depuis quelques années, on se demande si les choses ont changé. Comment le célèbre-t-on? Reportage.

Amal, informaticienne, souligne que “les priorités changent selon le budget de chacun. Mais le plus important c’est de ne pas en faire une tonne, mais juste le minimum. Car cela permet de garder les liens avec la famille.”

Car, qui dit Mouled dit convivialité et une opportunité de revivifier nos coutumes pour qu’elles ne se perdent pas. Il est clair que le Mouled rime avec des moments d’échanges. Plus encore, depuis quelques années, certaines familles ont même fait des compétitions à qui fera la meilleure assida… Un retour aux sources.

Pour la plupart des Tunisiens, comme Zeineb, c’est une  tradition que tout le monde fête. Elle explique: “Pour ma part, je m’y tiens à la  vieille tradition de l’assida blanche. Mais aujourd’hui, les temps ont bien changé. Même les recettes. On parle de l’assida avec des noisettes, avec sésames, pistaches, la liste est bien longue.”

Et de poursuivre: “Mais l’unique demeure l’assida blanche. Car peu importe les années, on ne change pas nos traditions. Et c’est une occasion de voir la famille, même si à un certain moment la pandémie nous a imposé de ne pas nous voir. Aujourd’hui, je pense que la Covid est derrière nous, car tout le monde à priori s’est fait vacciner.

Naima fête le Mouled elle aussi à sa façon comme le veut la tradition, sans en faire une tonne. Mais le plus important c’est de le transmettre d’une génération à une autre. Et recréer l’esprit de la fête. Et puis il suffit de quelques ingrédients et le tour est joué sans se ruiner.

D’autres préfèrent l’assida blanche car elle est facile à faire, ne coûte presque rien et les enfants adorent”, dit Malika.

La cherté de la vie depuis l’apparition de la pandémie c’est le leitmotiv de tout le monde. Mais les traditions demeurent. Car la fête du Mouled est une fête de famille, c’est ce qui la rend à la fois particulière et unique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here