L’avenir débloqué des deux rives de la Méditerranée : et si on s’y met !

deux rives Forum Creative Ljubljana
Crédit photo: N. D au Forum Ljubljana

Les pays des deux rives de la Méditerranée devront collaborer aujourd’hui à penser ensemble à un avenir commun. 

Depuis l’apparition de la pandémie, les deux rives de la Méditerranée apparaissent essoufflées. D’où l’urgence de trouver des solutions communes pour un vivre ensemble. Tel est l’un des points évoqués lors du Forum Créative à Ljubljana qui se déroule du 12 au 15 septembre, en Slovénie. Il met l’accent sur le thème “Future unlocked”, le futur débloqué.

L’Objectif étant de penser à un avenir commun. Car tout le monde requiert des réponses multilatérales et des actions collectives de haut niveau.

La conférence internationale de haut niveau Future Unlocked a débuté hier. Elle met l’accent sur le rôle du secteur culturel et créatif en tant qu’acteur du changement. 

Présent lors du coup d’envoi de la conférence, Slobodan Šešum, directeur général par intérim de la diplomatie économique et publique au ministère des Affaires étrangères a souligné  l’importance de la culture dans les relations extérieures. Tout en indiquant que la Slovénie est un défenseur traditionnel de la culture. 

Avec la conférence, la Slovénie contribue ainsi à la célébration de l’Année internationale de l’économie créative pour le développement durable. De même qu’elle encourage la mise en œuvre de l’Agenda 2030.

Il est à noter que la conférence est organisée par le ministère des Affaires étrangères de la République de Slovénie. Et ce, en collaboration avec le Centre pour la créativité et le ministère du Développement économique et de la Technologie. En coopération avec l’Union de la Méditerranée, le Réseau européen de l’économie créative. Ainsi qu’avec le soutien d’institutions et d’organisations internationales.

Innovation et croissance économique

En parlant d’innovation et de croissance économique dans la région méditerranéenne, la créativité est un élément d’innovation pour le développement des compétences et l’inclusion sociale. Telle était la réflexion faite lors des deux journées du Forum. 

Abdelkader El Khissassi, le Secrétaire Général Adjoint de l’Union pour la Méditerranée en charge du Développement Economique et de l’Emploi a souligné pour sa part l’importance de promouvoir la positivité.

Se focaliser sur la positivité

De ce fait, il a précisé: « Je pense qu’il faut se focaliser sur la positivité. D’ailleurs, la crise Covid a permis de mettre en place un sens de la créativité de la jeunesse en mettant en place des solutions alternatives. Ce qui nous amène à la nécessité d’anticiper et d’avoir un regard vers le futur. Autrement dit, il faut voir le futur dès maintenant.

Abdelkader El Khissassi, le Secrétaire Général Adjoint de l’Union pour la Méditerranée en charge du Développement Economique

Par ailleurs, il estime que l’enjeu est de taille. Car l’intérêt est commun: promouvoir et donner espoir à la population des deux rives. 

Lutter contre le réchauffement climatique

Ainsi, Abdelkader El Khissassi a pointé du doigt l’urgence de chercher des alternatives, comme les énergies éoliennes. Mais aussi dans d’autres domaines, comme: l’automobile, avec les voitures électriques, hybrides. Avec un encouragement sur le plan juridique, pour un passage vers les énergies propres. On doit en somme planifier et s’y mettre. 

Mais pour y parvenir, il faut mettre en marche les mécanismes qu’il faut. Un des exemples évoqués est la lutte contre le réchauffement climatique. L’UPM, en collaboration avec le Medecc, a publié un rapport alarmant sur la situation du réchauffement climatique.

Rappelons que la région méditerranéenne se réchauffe 20% plus vite que le reste du monde. Tel est le rapport publié par le réseau d’experts méditerranéens sur le changement climatique et environnemental (MedECC).

En effet, ce rapport tire la sonnette d’alarme. Car les températures augmenteraient de 2,2 ºC d’ici 2040. Ce sont là quelques-unes des conclusions alarmantes des résultats du tout premier rapport scientifique sur le changement climatique et environnemental dans la région méditerranéenne. Ce qui signifie que les initiatives doivent être prises dès maintenant. 

Et pourquoi pas un zéro carbone! 

D’où l’urgence de chercher des alternatives et le passage vers les énergies propres. Car on doit s’orienter vers un zéro carbone! 

En somme, traiter les causes profondes des défis actuels auxquels la région euro-méditerranéenne doit faire face. Telles sont les principales revendications des différents acteurs de Hub Créative en provenance de la Tunisie, de l’Egypte, de l’Algérie, de la Slovénie et bien d’autres pays participants… 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here