Samir Majoul revient sur le sommet francophone de Djerba

samir majoul

L’organisation du Sommet de la Francophonie à Djerba, les 20 et 21 novembre 2021, offrira aux entrepreneurs francophones l’opportunité d’adresser un appel aux dirigeants politiques d’intensifier les efforts pour donner au volet économique la place qu’il mérite. C’est ce qu’a affirmé mercredi, le président de l’UTICA, Samir Majoul. Il intervenait  lors de la clôture des travaux de la Rencontre économique francophone tenue à Paris. Tel est ce qui ressort de la page facebook de l’organisation patronale tunisienne.

Il a délivré un message sur l’importance des mécanismes garantissant la sécurité des échanges commerciaux et de l’investissement dans l’espace francophone. Ainsi que l’exploitation optimale de tous les avantages qu’offre cet espace. A l’instar de la haute compétence de la main-d’œuvre, les capacités de financement et la maîtrise de la technologie. Cette rencontre se tenait les 24 et 25 août 2021 à Paris, sur le thème: « Comment construire la francophonie économique ». Et ce en prévisions de la rencontre économique prévue à Djerba, en marge du Sommet de la Francophonie.

Par ailleurs, Samir Majoul a, dans ce sens, exposé les activités économiques qui peuvent être développées dans cet espace. Il a cité :
– Les industries pharmaceutiques;
– L’agriculture;
– Les industries alimentaires;
– Les travaux publics;
– Et les industries intelligentes.

L’importance de la mobilité des personnes et des marchandises

M. Majoul a également souligné la portée de la garantie de la liberté de la mobilité des personnes et des marchandises.

En outre, il appelle les chefs d’entreprises opérant dans cet espace à participer massivement à la rencontre de Djerba. Et ce, en vue d’aider à renforcer la dimension économique dans les relations entre les pays francophones.

De son côté, le président du patronat français Géoffroy Roux de Bézieux a passé en revue le bilan de la rencontre économique francophone. Il estime qu’elle s’est soldée par un vif succès et une approche profonde entre les organisations des hommes d’affaires francophones. Il a affirmé, d’après l’UTICA, que les efforts se poursuivront sur la même lancée au cours de la rencontre de Djerba, à l’effet de créer un cadre structurel groupant les organisations des chefs d’entreprises des pays francophones.

                                                                                                               Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here