INS: Un fort rebond des échanges commerciaux en juin 2021

INS

D’après l’INS, les échanges commerciaux ont fortement rebondi en juin 2021, après deux mois consécutifs de baisse, dépassant leurs niveaux d’avant pandémie (février 2020).

Toujours selon l’INS, cette accélération est caractérisée par un rythme plus fort pour les exportations (17,1%), que pour les importations (10%) par rapport à mai 2021, selon une note sur le Commerce extérieur aux prix courants, pour le mois de juin 2021.

Ainsi, le bilan du premier semestre de l’année, par rapport à la même période de 2020, affiche une hausse remarquable de 27% pour l’exportation et 23,3% pour l’importation. Toutefois, ces niveaux demeurent semblables aux valeurs enregistrées en 2019.

Le déficit commercial mensuel du mois de juin 2021 s’est réduit de 102,4 MD, pour s’établir à 1451,7 MD. Le taux de couverture a gagné 4,5 points par rapport à mai 2021 pour s’établir à 74,4%.

Forte augmentation des exportations

En juin, les exportations ont bondi de 17,1%, pour se situer à 4215,1 MD, dépassant les niveaux d’avant pandémie (février 2020) de 10%, permettant ainsi, de clôturer le premier semestre sur une note positive.

Au niveau sectoriel, et à l’exception des exportations agricoles et celles des industries agro-alimentaires offshore qui ont enregistré une baisse de 33,8%, tous les autres secteurs ont connu des hausses de leurs exportations, à la fois sous le régime général et le régime offshore. Il s’agit des secteurs des mines, phosphates et dérivés (+55,4%), de l’énergie et lubrifiants (+38,7%) ,  des textiles, habillement et cuirs (+18,4%) et celui des industries mécaniques et électriques (+15,1%) qui enregistre la plus forte contribution à la hausse globale, et dont le rebond est tiré essentiellement par l’exportation des fils et câbles électriques.

Nette progression des importations

Après deux mois de stagnation, les importations reprennent du rythme et se situent de nouveau sur une tendance haussière. Elles ont ainsi, augmenté de 10% pour se chiffrer à 5666,8MD en juin.

Cette hausse provient de plusieurs groupes de produits. En effet, des augmentations sont observées au niveau des importations des produits énergétiques (+27,3%), notamment en pétrole brut, les approvisionnements en matières premières et demi-produits (+8,1%), principalement les produits métallurgiques. La reprise a également concerné l’achat des produits alimentaires (+37,6%) et les biens de consommation (+8,3%), spécialement les véhicules de tourisme et les pièces détachées.

Répartition géographique des échanges commerciaux

Les exportations vers les pays de l’Union Européenne ont marqué une augmentation de 12,9%, cette hausse ayant touché la majorité des pays tels que la France (+2%), l’Allemagne (+41,1%), l’Espagne (+5,4%) et la Belgique (+55,1%). Il en est de même pour la Chine (+18%) et la Russie (+5,5%). Tandis que nos ventes ont baissé avec l’Italie de (-2,3%).

De leur côté, les importations ont enregistré une hausse depuis la plupart des pays. En effet, les achats ont augmenté avec les pays de l’Union Européenne (+2,5%), la Chine (+4,7%), la Turquie (+24,3%), l’UMA (+60,8%) et la Russie (+86,2%).

Résultats trimestriels

Les exportations du second trimestre 2021 ont augmenté de 8% comparé au premier trimestre 2021. De même, les importations ont enregistré une hausse de 8,9%.

Le déficit commercial trimestriel s’est creusé durant le deuxième trimestre pour atteindre 4181,6 MD. Le taux de couverture trimestriel a perdu 0,7 points par rapport au premier trimestre 2021 pour s’établir à 73,8%.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here