Google : l’UE ouvre une enquête pour pratiques anticoncurrentielles

Google
Loic Venance / AFP

La Commission européenne a annoncé, dans un communiqué du 22 juin 2021, l’ouverture d’une enquête contre Google pour des pratiques anticoncurrentielles.

La Commission européenne soupçonne Google d’avoir favoriser ses propres services de technologies d’affichage publicitaire en ligne. Ceci au détriment de prestataires de services de technologie publicitaire, d’annonceurs et d’éditeurs en ligne concurrents.

« L’enquête formelle permettra notamment d’examiner si Google fausse la concurrence. En limitant l’accès de tiers aux données des utilisateurs à des fins publicitaires sur des sites web et des applications. Tout en réservant ces données pour son propre usage ». C’est ce qu’on peut lire dans le même communiqué.

A ce sujet, la vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence, Margrethe Vestager, a rappelé que Google collecte plusieurs données auprès des utilisateurs. Celles-ci lui permettront de proposer des publicités ciblées. Google vend, également, des espaces publicitaires et fournit des services intermédiaires de publicité en ligne.

« Nous craignons que Google n’ait rendu l’exercice d’une concurrence sur l’« ad tech stack » plus difficile pour les services de publicité en ligne concurrents ». Ainsi poursuivit-elle.

La Commission européenne a indiqué que plusieurs éditeurs ont recours à l’affichage publicitaire en ligne pour financer des contenus gratuits. Elle a rappelé que les dépenses en affichage publicitaire en ligne dans l’UE ont atteint 20 milliards d’euros en 2019.

La commission a précisé que cette enquête examinera les activités du service Google Ads. Elle portera, aussi, sur Ad Exchange, DV360 et l’outil Privacy Sandbox.

La commission a, également, évoqué la protection de la vie privée des utilisateurs « conformément à la législation de l’UE ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here