Impunité et réforme institutionnelle, la CCDJT intensifie les protestations

impunité

La Coalition Civile pour la Défense de la Justice Transitionnelle a annoncé la tenue, le 19 juin 2021, d’une conférence nationale sur l’intensification des protestations contre l’impunité.

Dans un communiqué de presse, la coalition a expliqué que l’intensification des protestations portera sur l’impunité, mais également sur la réforme institutionnelle en matière de justice transitionnelle.

La conférence se déroulera, le samedi 20 juin 2021, à 10 heures à l’hôtel Laico de Tunis.

L’événement traitera de l’intensification des protestations. Et ce, en vue de dénoncer la politique du gouvernement tunisien. La coalition a jugé que celle-ci incitait à l’impunité.

De plus, la coalition a souligné l’absence de volonté politique de soutenir les juridictions judiciaires spécialisées. Elle a, aussi, évoqué l’absence de volonté politique pour la mise en œuvre des recommandations de l’IVD.

Toujours selon le même communiqué, la coalition critique l’absence de réforme institutionnelle relative à la justice transitionnelle.

La conférence témoignera de la participation de représentants d’organisations de défense des droits humains et d’associations de victimes. Des personnalités politiques soutenant le processus de justice transitionnelle y participeront aussi.

Il s’agit de Iyadh Ben Achour, Mohamed Moncef Marzouki, Sihem Bensedrine, Mbarka Aouania, Hamma Hammami, Abidi Briki, Mohamed Kilani, Radhia Nasraoui, Mohamed Salah Ben Aïssa. Ainsi que Jilani Hammami, Yosra Frawes, Neila Zoghlami, Bassem Trifi et Rami Salhi.

La conférence est coorganisée par la Coalition Civile pour la Défense de la Justice Transitionnelle, le Comité National des Militants de Gauche et l’association Human Voice.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here