Adoption en plénière d’un accord de crédit de 300 millions de dollars

délégation

L’ARP a adopté, ce mardi, un projet de loi relatif à un accord de crédit de 300 millions de dollars. En effet,  la Banque internationale de la reconstruction et du développement (BIRD), a accordé ce crédit au gouvernement tunisien. L’objectif étant de financer un projet de réponse d’urgence COVID-19 pour la protection sociale.

Ce programme prend effet à partir du 1er mai 2021 jusqu’au mois de mars 2024 et comporte trois composantes essentielles. La première composante est de financer des aides exceptionnelles et des aides permanentes attribuées aux familles pauvres et au revenu limité moyennant un budget de 245 millions de dollars. C’est un crédit pour financer des aides sociales.

Il s’agit d’attribuer des aides exceptionnelles d’une valeur de 100 millions de dollars aux familles pauvres et au revenu limité à raison de 300 dinars par ménage au revenu limité ou en situation précaire et 180 dinars pour les familles pauvres. 120 millions de dollars serviront au financement des aides permanentes attribuées dans le cadre du programme de sécurité sociale (AMEN). Elle sont d’habitude prélevées sur le budget de l’Etat.

En outre, 25 millions de dollars serviront à financer des aides permanentes supplémentaires. Et ce, pour porter le nombre de bénéficiaires de 260 mille à 310 mille à la fin du projet. Soit en mars 2024.

Par ailleurs, la deuxième composante consiste à consacrer 32 millions aux enfants vulnérables de moins de cinq ans en couvrant leurs besoins en matière de santé et d’éducation par à un nouveau programme d’allocations familiales. Tandis que la troisième composante (22,25 millions de dollars) servira au financement d’activités techniques essentielles à la mise en œuvre du programme de sécurité sociale (AMEN). A noter que l’accord de crédit est remboursable sur 19 ans. Il  est assorti d’un délai de grâce de 4 ans et demi.

Avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here