Hichem Mechichi: la protection de la Méditerranée est un exemple de défi commun à relever ensemble

Hichem Mechichi

Le chef du gouvernement Hichem Mechichi souligne que l’amitié entre la Tunisie et la France dépasse le cadre de relations diplomatiques entre deux états. Et ce, lors de son allocution aujourd’hui, à l’UTICA.

M. Mechichi précise dans ce contexte: « Nos deux économies sont fortement liées. Et la relation privilégiée entre le MEDEF et
l’UTICA symbolise ces liens. La richesse des échanges culturels et sociaux entre nos deux pays consolide ces liens au niveau de nos peuples. »

Et de poursuivre: « Ce Haut Conseil de Coopération compte à son agenda de nombreux accords de partenariats. Et ce, dans les domaines de l’économie, de la justice, de la défense, de la sécurité, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. »

Par ailleurs, revenant à la crise sanitaire, il estime que la France et la Tunisie font face à des défis communs; et ce, dans cette période de
relance post COVID.

Avant d’ajouter: « Nous nous sommes attelés à la gestion de cette crise sans précédent dans ses dimensions sanitaires, sociales et économiques. Le temps est maintenant venu d’envisager l’après COVID. En tirant tous les enseignements de cette crise.
Ainsi, nous avons réalisé l’importance d’un système de santé solide, juste et équitable pour nos concitoyens. Charles Nicolle, le lauréat du Nobel de Médecine, est probablement le plus célèbre médecin ayant traversé la Méditerranée. Je souhaiterais rendre hommage ici aux professionnels de santé, notamment les médecins tunisiens qui œuvrent avec acharnement à sauver des vies en France et en Tunisie. »

Protéger l’environnement méditerranéen

Et de continuer: « Cette crise a également montré l’importance de la préservation de l’environnement. La protection de la Méditerranée est un bel exemple de défi commun que nous relèverons ensemble.
J’ai pu rappeler lors de l’adhésion de la Tunisie à l’appel de Christchurch notre responsabilité de garantir les libertés de nos concitoyens sous toutes leurs formes. Ce bien commun à nos deux démocraties fait l’objet d’attaques. Ces attaques ont malheureusement continué pendant la pandémie. Nous continuerons sans relâche et avec forte détermination à lutter collectivement contre la pandémie. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here