L’Université de la Manouba se retire de l’organisation du WOCMES

Manouba

Le Conseil Scientifique de l’Université de la Manouba, réuni le 10 mai 2021, a voté en faveur du retrait de la candidature de la Tunisie pour héberger la sixième session du WOCMES (World Organization Congress for Middle Eastern Studies) en septembre 2022.

Selon un communiqué rendu public vendredi par l’Université de la Manouba, cette grande manifestation scientifique et culturelle a lieu tous les quatre ans par un pays hôte, après dépôt de candidatures et vote par un comité consultatif du WOCMES composé de 92membres de différentes nationalités. Prennent part à cette manifestation de portée internationale des universités, des centres de recherche du monde entier menant des études sur les différents aspects des sociétés du Maghreb et du Machrek.

Elue à la majorité des voix, en février 2020, l’Université de La Manouba s’est constituée en Consortium avec l’Université de Tunis, l’Université de Tunis El Manar et des groupements de recherche français afin de préparer cette manifestation scientifique d’envergure.

Au terme de la première phase de l’organisation matérielle de la sixième session et avant d’entamer la phase de prise de contact avec les différents participants virtuels, le comité de pilotage à l’Université de La Manouba a jugé nécessaire de rappeler au Président du comité consultatif que les universitaires israéliens ne pourraient pas, participer à cette manifestation, ni en présentiel ni à distance, a expliqué la même source.

Une position claire depuis plus de 2 mois

Cela a suscité une série d’échanges tendus. Une correspondance de près de deux mois a consisté à clarifier avec des arguments, bien connus du reste, la position de l’Université de La Manouba face aux accusations implicites et explicites d’« exclusion » et de « discrimination » en ré-affirmant l’obligation de respecter la souveraineté des décisions de l’Etat tunisien face à la politique d’Israël envers le peuple palestinien, a encore précisé l’Université de la Manouba.

A la suite de ces échanges, un vote organisé par le comité consultatif, a maintenu le 15 avril 2021 l’organisation du WOCMES-6 à Tunis sans la participation israélienne. Toutefois, un nouvel appel au vote a suivi inopinément et s’est clôturé le 4 mai 2021 proposant de différer la tenue du WOCMES-6 pour 2023 et d’inviter d’autres pays qui seraient disposés à permettre à toutes les nationalités de présenter leurs candidatures, tout en retenant la Tunisie en tant que pays candidat.

À la suite de ce revirement généré par des manœuvres obscures et des pressions internes et externes, probablement, et après concertation avec les membres du consortium, l’Université de La Manouba a pris la décision de se retirer de l’organisation du WOCMES-6. L’Conflit palestino-israélien : un crime contre l’humanité exprime ainsi son indignation, proteste contre le manque de respect de la position souveraine de la Tunisie et contre le déni des résultats d’un vote et dénonce la pression exercée pour imposer la participation de la partie israélienne.

L’Université de La Manouba rappelle son attachement indéfectible aux valeurs d’impartialité et de libre examen, comme aux valeurs universelles règlementant les relations entre les peuples et gérant l’organisation des manifestations scientifiques et culturelles à l’échelle mondiale.

 

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here