L’ordre de priorité de la vaccination, pomme de la discorde !

vaccinées

Un, deux, trois , qui se vaccine en premier? Il est clair que l’ordre de priorité de la vaccination serait donc non respecté. Car il faut se rendre à l’évidence que la priorité devrait être accordée aux personnes âgées, suivie par  les professionnels de la Santé. Or en Tunisie, rien ne se passe comme prévu. Voilà qu’aux dernières nouvelles, les membres du gouvernement se font vacciner en catimini… Que peut-on penser?

Sahbi Ben Fraj
Sahbi Ben Fraj

Sahbi Ben Fraj, analyste politique souligne dans une déclaration à leconomistemghrebin.com: « La campagne de vaccination a été catastrophique depuis le début. Non seulement, il y avait déjà un retard de commandes, mais aussi parce que les choix stratégiques étaient difficilement gérables sur le plan logistique. Autrement dit, ce gouvernement perd toute crédibilité, vis-à-vis de la vaccination. »

Avant d’ajouter: « Et la cerise sur le gâteau, certaines gens de 70 ans sont tout simplement sortis du système de vaccination. Pour la simple raison est que  nous avons vu des gens moins âgés, n’ayant aucune maladie chronique se faire vacciner. A l’instar des membres du gouvernement, des directeurs généraux etc… qui se considèrent comme  prioritaires après les professionnels de la santé et les personnes âgées ».

Et de poursuivre: « Je ne suis pas contre à ce que des hauts responsables soient vaccinés. Mais ils devraient être vaccinés en toute transparence, et non en catimini. ET le plus important, il faut que ce soit dit à tout le monde. Car la crédibilité de ce gouvernement est atteinte. Tout comme on ne pourra jamais comprendre qu’un Haut responsable ne respecte pas l’ordre de priorité. Alors qu’il y a des personnes prioritaires. Ce qui nous amène à la conclusion suivante: « cet acte s’inscrit dans une série de chaos,  dépourvue de toute crédibilité. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here