Spectacle « Multiple-S », un dialogue sur le multiculturalisme

Multiple-S

Le public de la Cité de la culture, Chedli Klibi, à Tunis, a succombé au charme des tableaux chorégraphiques, les textes et la musique d’une rare beauté du spectacle Multiple-S, présenté, vendredi soir, au Théâtre des Régions.

Ce spectacle a eu lieu à la clôture de la séquence franco-sénégalaise « Quelle humanité pour demain ? ». L’événement s’est tenu du 26 mars au 2 avril. Et ce en partenariat entre le Théâtre de l’Opéra de Tunis et l’Institut français de Tunisie. L’événement a bénéficié du soutien de l’ambassade du Canada en Tunisie.

D’ailleurs, Multiple-S est une rencontre entre le Nord et le Sud. Il s’agit d’un dialogue sur le multiculturalisme. C’est un melting-pot de signes et de symboles, un retour sur les expériences singulières et les traversées des déserts. Le spectacle est un voyage subliminal avec des mots et des notes aériennes et libératrices.

En effet, un ensemble de face à face avec des artistes de grande envergure internationale. Ces artistes représentent l’Afrique, l’Europe et le continent américain. Les artistes portent  leur propre culture et identité dans une démarche d’exploration de l’autre pour une meilleure compréhension, dans un monde sous l’emprise des égoïsmes et des tendances centristes.

Qu’y a t-il de meilleur que le corps pour exprimer les maux et les désirs du corps. Ainsi que pour vaincre tout ce qui est de nature à limiter sa liberté de vivre, sa faculté de communiquer ses émotions les plus profondes, les plus humaines et sa propension au bonheur ?

Multiple-S, Symbiose artistique

En effet, trois face-à-face du chorégraphe burkinabè Salia Sanou avec la chorégraphe et co-fondatrice de l’École des Sables au Sénégal Germaine Acogny, l’auteure Nancy Huston et l’auteur compositeur interprète David Babin, alias Babx pour nommer l’innommable, dire l’inaudible…révéler ce que nous sommes…les branches d’un même arbre au delà les différences et les aléas des conjonctures.

Par ailleurs, Multiple-S a réuni des figures emblématiques de la danse et de la chorégraphie dans un dialogue sur la mémoire de la transmission présentée par Germaine Acogny, la genèse de la légèreté et l’ouverture des horizons et la question de l’exil présentée par Nancy Huston sur une trame musicale on ne peut plus expressive et voluptueuse de Babx.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here