Don de l’AFD à la CDC, de 4,6 millions d’euros, pour appuyer l’entrepreneuriat féminin

AFD

L’Agence Française de développement (AFD) a accordé un don de 4,6 millions d’euros (près de 15 millions de dinars), à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Objectif : appuyer des initiatives en faveur de l’entrepreneuriat féminin et ce en vertu d’un accord de partenariat, signé jeudi à Tunis.

« Ce don de l’AFD est destiné à financer le projet FAST, « Femmes et accélération pour les stratups et très petites entreprises (TPE) ». Il est piloté par la CDC ». C’est ce qu’a précisé la Directrice générale de la CDC, Boutheina Ben Yaghlane.

« Cette enveloppe servira à financer les accélérateurs, appelés également, structures d’accompagnement qui aideront à former les jeunes entrepreneurs. Ces accélérateurs vont, à leur tour, soutenir les femmes pour qu’elles soient des entrepreneurs, dans des projets ayant la forme soit d’une startup ou d’une petite entreprise. Notre partenariat avec l’AFD, ainsi qu’avec Expertise France, assistant technique du projet FAST, part de l’idée qu’il ne suffit pas d’avoir seulement un projet, même si le financement est fourni. Car il faut la présence des structures d’accompagnement pour assurer la réussite du projet ».

« Prochainement, nous lancerons un appel à candidature pour les accélérateurs dans toutes les régions du pays. Puis dans une deuxième étape, nous sélectionnerons 6 à 8 structures d’accompagnement qui vont elles mêmes soutenir les stratups et les TPE », a expliqué la DG de la CDC.

L’AFD signera un accord de subvention de 2,9 millions de dinars

De son côté, le directeur de l’AFD en Tunisie, Yazid Safir a précisé que dans les prochains jours, l’AFD signera un accord de subvention de 900 mille euros (2,9 millions de dinars), avec Expertise France. Et ce pour assurer l’assistance technique de la CDC tunisienne, dans la mise en œuvre du projet FAST (étude, sélection des bénéficiaires et financement des projets).

« Ensuite, les équipes de la CDC et d’Expertise France vont entamer une phase d’étude sur le diagnostic de l’écosystème pour bien cibler l’emploi des fonds disponibles. A la fin de cette phase d’étude, l’appel à initiative va être lancé. Les conditions d’éligibilité des bénéficiaires vont être décrites durant la phase d’appel à candidature ».

Les projets d’entrepreneuriat

« Les projets d’entrepreneuriat sont faibles en Tunisie, notamment durant cette période caractérisée par une aggravation de la crise économique, suite à la crise sanitaire issue de la pandémie du COVID-19, avec une augmentation du chômage. D’où l’idée de réaliser le projet FAST avec la CDC. Le but étant de contribuer à réduire les déséquilibres dans le marché de l’emploi en Tunisie, notamment dans les régions et pour les femmes ».

Pour sa part, l’ambassadeur de France en Tunisie, André Parant a précisé que cet accord s’inscrit dans le cadre de l’accord de partenariat conclu en 2017, entre la CDC française et la CDC tunisienne.

Un certain nombre d’initiatives ont été déjà menées dans le cadre de cet accord, dont le projet FAST. Il vise à favoriser la création d’entreprises et les TPE dirigées ou fondées par des femmes.

Ce don accordé par l’AFD s’inscrit dans le cadre de l’initiative JET ( jeunesse, entrepreneuriat et numérique en Tunisie), lancée à l’occasion de la visite du Président Emmanuel Macron, en Tunisie, en janvier 2018.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here