En 2020, la Tunisie a enregistré 75365 décès toutes causes confondues

décès morgue

L’Institut national de la Statistique (INS) vient de publier aujourd’hui une note sur la Dynamique récente de la mortalité en Tunisie.

En 2020, la mortalité aurait été sensiblement impactée par la pandémie de Covid-19. Bien que la croissance du nombre de décès global soit restée en ligne avec la tendance des années antérieures; la trajectoire récente de la mortalité a été marquée par une accélération exceptionnelle des décès en fin d’année. Et  particulièrement en ce qui concerne les personnes âgées.

Comme dans la plupart des pays, la mortalité en Tunisie est un phénomène saisonnier. En effet, les décès sont les plus nombreux en début d’année, ensuite ils décroissent. Puis augmentent de nouveau en fin d’année.

Cependant, le pic de surmortalité de fin 2020 / début 2021 est atypique. Et ce, de par son ampleur et par le fait qu’il ne peut être associé à une explication climatique. Vu que les températures sont restées proches des normales saisonnières.

Selon l’INS, le surcroît de décès sur l’année s’étalant de mars 2020 à février 2021 est estimé à près de 4850 morts. Il ne peut être associé aux explications conventionnelles liées à la saisonnalité de la mortalité.

Notons donc que sur l’ensemble de l’année s’étalant de mars 2020 à février 2021, le surcroît de mortalité est estimé à près de 4850 décès. Sachant que sur la même période, les décès attribués à la Covid-19 s’élèvent à près de 8000 morts. 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here