Le 8 mars : Joyeuse fête Mesdames et le combat continue!

8 mars

Comme chaque année le 8 mars est la Journée internationale des droits des  Femmes.

Quel que soit le pays, le combat des femmes est le même. A savoir ne jamais baisser les bras. Qu’elles soient politicienne, artiste, sportive, femme au foyer, fonctionnaire, agricultrice, artisane, écrivaine, chacune d’elles livre un message personnel qu’elle tient à faire passer.

En effet, les femmes d’aujourd’hui sont déterminées plus que jamais à essayer de faire bouger les lignes. Elles sont donc d’autant plus impliquées dans le combat pour les droits des femmes et l’égalité des sexes. Cependant, les slogans demeurent en vain, car à ce jour, il n’y a pas eu du concret quand on parle de briser le plafond de verre.

A cette occasion de la Journée internationale des femmes (8 mars), les Nations unies appellent à faire du leadership des femmes dans tous les domaines une priorité.

D’ailleurs, telle était l’annonce d’Audrey Azoulay, la Directrice générale de l’UNESCO et de Katrín Jakobsdóttir, la Première ministre d’Islande. En effet, elles considèrent que le nombre de femmes occupant les plus hauts postes de pouvoir demeure faible.

En somme, le monde d’aujourd’hui a besoin de femmes leaders. Elles soulignent à cet égard: « Nous avons donc la responsabilité de soutenir ces leaders féministes, d’où qu’elles viennent. Pour le bénéfice des femmes et de l’égalité des genres. Mais plus généralement pour l’ensemble de nos sociétés – car c’est de cela dont il est question. »

A ce jour, aucun pays n’a encore atteint la parité totale entre les sexes en matière de leadership.

De ce fait, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres a précisé pour sa part: « Qu’elles soient à la tête d’un pays, d’une entreprise ou d’un mouvement populaire, les femmes agissent concrètement pour le bien commun. Et elles font progresser la réalisation des objectifs de développement durable ».

En d’autre termes, cela veut dire qu’il faut atteindre la parité totale. Malheureusement, il semble que va certainement durer quelques années pour l’atteindre.

Enfin, la loi contre les violences à l’égard des femmes, la question de l’héritage, le respect de la liberté individuelle, sont autant de jalons. Mais, il s’avère qu’il y a encore du chemin à faire. Sans oublier l’aspect économique, toutes les lois du monde qui se doivent d’améliorer la condition de la femme…

Comme on dit, wait and see…

Joyeuse fête Mesdames!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here