Affaire El Kamour : début de la fin?

El Kamour

Où en sont les négociations entre les représentants d’El Kamour et le gouvernement ? Peut-on parler de la fin de la crise qui a longtemps duré ? Il s’avère que oui. 

Aujourd’hui, on parle des avancées des négociations dans l’affaire d’El Kamour. Celles-ci ont permis la mise en place de plusieurs solutions dont la création d’un Fonds de développement et d’investissement de 80 millions de dinars pour la région de Tataouine, qui est déjà versé au conseil régional. En attendant de définir le mandat du comité de pilotage (administration et acteurs sociaux) et de l’unité de gestion. Et ce, afin d’éviter de revenir vers les sit-in et autres comportements qui ne mènent nulle part. 

Les principaux points de l’accord d’El Kamour

Revenant sur les accords signés récemment, on note: 

  • le versement de 80 millions de dinars annuels pour le Fonds du développement;
  • le financement de 1000 projets grâce à l’accord de crédits de plus de 150 mille dinars. Et ce, avant la fin de l’année en cours;
  • le recrutement de 1000 agents dans la société de l’Environnement, de Plantation et de Jardinage;
  • le recrutement immédiat de 215 ouvriers dans les sociétés pétrolières  en 2021;
  • le rattachement  des sociétés de l’Environnement au ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche;
  • le financement de projets d’élevage.

Il est à noter qu’avant la fin du mois de mars 2021, la première tranche du premier versement à effet rétroactif de 40% va être décaissée.

Pour rappel, les négociations ont duré quelques mois pour arriver à cet accord. D’ailleurs, Moncef Achour, président du comité interministériel chargé de mission auprès du cabinet des affaires sociales, avait souligné à plusieurs reprises les avancées des négociations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here