Ooredoo – CERT : accord pour la réalisation des mesures de conformité de la 5G

5G

La réalisation des mesures de conformité de la technologie 5G de l’opérateur privé « Ooredoo », selon les standards internationaux a fait l’objet d’un accord de partenariat avec le Centre d’Etudes et de Recherche des Télécommunications (CERT).

En effet, cet accord s’inscrit dans le cadre des préparatifs techniques engagés par l’opérateur privé. Et ce, suite à l’obtention de l’autorisation du Ministère des technologies de la communication pour le déploiement d’un réseau pilote 5G en Tunisie. D’ailleurs, Ooredoo a réussi, en 2020, son premier test de réseau 5G (une vitesse de 2,2 Gbps) en Tunisie. Réussite réalisée en coopération avec la Multinationale Nokia, le fournisseur de la 5G. C’est ce que précise  un communiqué de l’opérateur.

Par ailleurs, la collaboration aidera la société à valider les dispositions techniques nécessaires pour l’aboutissement de ce projet. Elle  favorisera la concrétisation du projet pilote. Le CERT contrôlera la conformité des équipements et terminaux 5G. Et les campagnes de mesures d’évaluation de la qualité de service dans les installations pilotes.

En outre, il s’agit également de l’évaluation de l’exposition aux champs électromagnétiques rayonnés par les sites pilotes 5G. Ainsi que  la validation du diagramme de rayonnement des antennes actives 5G. De même que les mesures radio.

Ces missions se feront en collaboration étroite entre les experts de CERT et les équipes techniques d’Ooredoo chargées du projet. L’objectif est de confirmer les paramètres et configurations optimales à utiliser sur le réseau 5G une fois déployé en Tunisie.

Pas de 5G avant 2022

Ce projet se base sur une approche collaborative avec les parties concernées. Il fera l’objet de plusieurs initiatives de collaboration avec des acteurs publics et privés. L’objectif étant  de développer l’écosystème de cette technologie en Tunisie, a précisé la société. Le ministre des Technologies de la communication, Mohamed Fadhel Kraiem, avait déclaré, le 27 octobre 2020, que son département envisage de préparer le cahier des charges relatif à l’utilisation de la technologie 5G, (cinquième génération de téléphonie mobile), en 2021.

D’après les premiers résultats d’une étude élaborée par un cabinet d’étude international sous l’égide de l’Instance nationale des télécommunications, le lancement des services 5G, n’est possible qu’à partir de 2022. Ce qu’affirmait le ministre, dans une déclaration à la presse accordée en marge de l’ouverture de Tunisie Digital Summit ( 27-28 octobre 2020).

En effet, « après le lancement du cahier des charges, vers la fin de 2021, des expériences pilotes seront menées par les trois opérateurs téléphoniques. A savoir, Tunisie Télecom, Ooredoo et Orange. Ainsi concluait le ministre.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here