CEA : webinaire relatif à l’impact de la pandémie sur le marché du travail

CEA

« Marchés du travail en Afrique du Nord: défis structurels, impact du COVID-19 et feuille de route pour faire face à l’après COVID-19 ». Tel est le thème d’un webinaire qui se tiendra, mardi 23 février 2021, à l’initiative du Bureau de la Commission Economique pour l’Afrique (CEA) en Afrique du Nord.

Selon la CEA, cette rencontre représente une opportunité pour les experts de se pencher sur l’impact de la pandémie de Covid-19. Elle portera sur les restrictions mises en place pour limiter sa propagation sur les chaînes d’approvisionnement, le commerce, la demande des consommateurs, les attitudes vis-à-vis des risques ainsi que les activités commerciales en général à travers l’Afrique du Nord.

A cette occasion, les participants se pencheront sur l’impact de la pandémie sur les marchés de l’emploi. Ils étudieront particulièrement les catégories de travailleurs vulnérables. Ces catégories englobent  les jeunes, les femmes et les employés du secteur informel.

Les discussions porteront, également, sur les implications de la pandémie sur l’avenir de l’emploi dans la région. Elles concernent aussi les approches gouvernementales pour adapter leurs politiques de l’emploi aux nouvelles réalités post-Covid-19.

Rappelons que l’Organisation Internationale du Travail (OIT) avait publié un premier rapport relatif à l’impact de la crise économique et les dégâts dévastateurs sur le marché du travail mondial suite à la situation sanitaire actuelle. L’OIT a révélé une baisse des salaires ou de leur croissance dans deux tiers des pays.

Un autre rapport de l’Institut National de la Statistique (INS) vient appuyer ce constat au niveau national. Ainsi, l’institut a également déclaré que 25,9% des entreprises ont procédé à des licenciements à cause de la pandémie.

Enfin, le même rapport a annoncé que 15,7% des entreprises ont eu recours à des réductions salariales. 30,5% autres entreprises ont procédé à la réduction du nombre d’heures travaillées.

L’enquête s’est déroulée par téléphone auprès de 2 500 entreprises représentatives du secteur privé.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here