Tunisie – UE : réunion de lancement du programme de coopération pour la période 2021-2027

Tunisie

Le Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Appui à l’Investissement, Ali Kooli tenait, le 17 février 2021, une réunion avec l’Ambassadeur de l’Union européenne (UE) en Tunisie, Marcus Cornaro. La réunion se déroulait sous l’égide du ministre des Affaires étrangères, de l’immigration et des Tunisiens de l’étranger, Othman Jerandi.

La réunion a eu lieu au siège du Ministère des Affaires étrangères. Elle incluait également des cadres des deux ministères et de la mission officielle de l’UE en Tunisie.

Selon un communiqué du ministère des Finances, elle a porté sur le lancement du programme de coopération entre la Tunisie et l’UE; et ce, pour la période 2021-2027.

L’événement a représenté l’occasion de traiter de la force et la diversité de la coopération existant entre la Tunisie et l’UE. Ceci fait d’elle le premier partenaire de la Tunisie à tous les niveaux; en particulier sur les plans économique, financier et social.

Selon le même communiqué, la diversité des programmes et des mécanismes mis en place entre les deux pays apportera le soutien nécessaire. Et ce, à la promotion du développement global du pays; ainsi qu’au renforcement des capacités concurrentielles de l’économie nationale.

A cette occasion, le ministre a passé en revue les défis économiques et sociaux les plus importants auxquels la Tunisie fait face. Le ministre a également présenté les programmes et réformes que le gouvernement tunisien s’est engagé à mettre en œuvre. Le communiqué souligne encore l’importance du soutien de l’UE et de ses institutions à ces réformes.

Dans ce contexte, Ali Kooli réitérait la volonté gouvernementale de renforcer le partenariat existant. En mettant en place de nouveaux programmes de coopération répondant aux priorités, objectifs et réformes approuvés. Cet appui sera axé sur les domaines à forte valeur ajoutée tels que: la numérisation; l’économie verte; les énergies renouvelables; et le soutien à l’investissement.

En effet, le ministre considère qu’il s’agit de domaines vitaux de réflexion positive sur la croissance économique et le progrès social.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here