Sigma Conseil: Kaïs Saïed et le PDL gagnent du terrain

Sigma Conseil

Sigma Conseil a réalisé un nouveau sondage  pour le mois de février sur les intentions de vote pour les prochaines élections.

Le sondage de Sigma Conseil a voulu mettre en avant la perception des Tunisiens vis-à-vis des élections législatives et présidentielles. Et ce, pour la période du 9 au 13 février 2021 , sur un échantillon de 2009 Tunisiens dont l’âge varie entre 18 ans et plus.

Ainsi, selon les sondages à la sortie des urnes pour la présidentielle, Kaïs Saïed  gagne 16 points sur les prochaines élections présidentielles. De ce fait, il arrive en tête du classement avec 57% des intentions de vote  suivi de Safi Saïd avec 9.9% puis Nabil Karoui avec 9.1% Quant à la 4 ème position, elle est occupée par Abir Moussi, présidente du PDL avec 6.9% . Moncef Marzouki  ne recueillerait que 2.6% des intentions de vote. 

Le PDL se maintient en tête des intentions

Par ailleurs, sur le plan des élections législatives, le PDL se maintient en tête des intentions de vote aux élections avec 36.1%. Il est suivi d’Ennahdha avec 16.8% en deuxième position, qui est en recul par rapport aux autres sondages. De son côté, Qalb Tounes arrive à la troisième place avec 10.7% , suivi de la Coalition el Karama 6.3%.

En outre, le Courant Démocrate se place en fin de classement avec 6%. Alors que le parti de Safi Saïed recueille 4.7% des intentions de vote.

Ce qui veut dire que le PDL à lui tout seul totalise plus que la nouvelle Troïka ( le coussin politique Ennahdha-Qalb Tounes et Al Karama).

Ce qu’on peut donc déduire, c’est que si les prochaines élections avaient lieu demain, les  Tunisiens  n’hésiteraient pas à réélire Kaïs Saïed pour la présidentielle. Alors que pour les législatives, ce serait le PDL qui mènerait le jeu.

Alors la grande question, que faut-il comprendre de la montée de 16 points de  Kaïs Saïed en tête dans le classement ?  Hassen Zargouni, CEO SIGMA Group, souligne dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com: « Son opposition au projet de changement de gouvernement perçu comme étant un projet Ennahdha. Et puis sa descente dans la rue plaît aux jeunes. Et c’est l’anti Ennahdha qui fonctionne. »

Enfin, notons que quelques mois de cela, l’analyse des résultats de ces intentions de vote met en avant le PDL à la tête du classement et à Ennahdha en deuxième position. Ainsi, en cas d’élections législatives, le Parti Destourien occuperait le devant de la scène. Et pour la présidentielle, c’est Kaïs Saïed qui maintient sa première place.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here