Violence à l’égard des femmes: le ministère de la Femme se mobilise

violence

Le ministère de la Femme, de la famille et des personnes âgées, en coordination avec le Conseil de l’Europe, ont proposé  un kit sur  les droits des femmes qui sont victimes de violence ».

Cette décision est intervenue suite à la campagne: « Makch wahdek … » Celle-ci  s’adresse à toute  femme. Et ce dans le but de connaître ses droits acquis.

Le ministère s’emploie à diffuser le portefeuille des droits dans sa version imprimée aux femmes par le biais des structures chargées de l’engagement auprès des victimes de violence.

Il est clair que les violences domestiques  à l’égard des femmes s’accentuent. En à peine un mois et demi, elles se seraient  multipliées. Et pour cause, les hommes sont devenus  de plus en plus violents durant la période du confinement. Tel est le constat du ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Séniors.

En effet, le numéro vert 1809 enregistrait 7363 cas de violences contre les femmes. C’est ce qu’annonce le communiqué du ministère.

Ainsi, rappelons que les cas de violence enregistrés sont essentiellement des violences physiques. Leur nombre s’élève à 1347. Suivent les violences: psychologique (1462); sexuelle (329); économique (763); institutionnelle (15); et  enfin les violences verbales (1624). D’ailleurs, le ministère a pris en charge 2478 cas.

Ce qui a permis la création d’une nouvelle structure qui a pour mission la collecte des données. Et ce, à travers la réception de signalements sur les différents cas de violence contre les femmes. Via un numéro vert. Ce qui a permis également de faire le suivi et l’évaluation de la législation et des politiques; la proposition de réformes; et la participation à l’élaboration de stratégies nationales et sectorielles visant à lutter contre la violence à l’égard des femmes.

Ensuite, la campagne de sensibilisation Makch wahdek a permis aussi de toucher un plus large public, pour les fédérer autour de cette cause.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here