BFPME : 63% des PME estiment que leur situation va empirer à l’horizon mars 2021 (Enquête)

PME BFPME

La Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME) a suivi de près la situation de ses clients. Et ce, afin d’apporter le soutien possible dans cette phase critique.

La BFPME a mené une enquête dans le cadre d’un projet de coopération financé par l’Ambassade du Royaume-Uni en Tunisie. En effet, un questionnaire détaillé a été préparé et mis en ligne le 03 septembre sur le site web de la BFPME. Au 30 septembre 2020, un total de 180 réponses (PME clientes de la BFPME) ont été reçues.

L’objectif étant d’actualiser le niveau de ses connaissances sur l’impact de cette crise trois mois après le déconfinement. Mais surtout d’avoir une idée sur les perspectives de relance des PME par secteur d’activité et par gouvernorat à partir de l’automne 2020 et d’ajuster ses efforts d’accompagnement non financier en phase de relance post-crise en conséquence.

Comment la crise Covid-19 va-t-elle affecter les PME tunisiennes?

S’agissant des perspectives à fin mars 2021, 63% des PME estiment que la situation globale de leur entreprise restera tendue ou va empirer à l’horizon de mars 2021. Au niveau de la préservation des postes d’emploi, 48% des PME ne pensent pas pouvoir récupérer la totalité de leur effectif (comme avant la crise).

Les PME sondées ont notamment manifesté des besoins d’assistance en matière d’accès et de développement de marchés à l’export, de stratégies commerciales, de marketing et de veille concurrentielle; ainsi que de développement de la qualité globale et d’amélioration de la productivité.

En ce qui concerne la santé financière des PME après le déconfinement, 24% seulement des PME considèrent que l’ensemble des mesures du gouvernement leur ont permis d’améliorer leur situation financière détériorée par la crise liée à la Covid-19.

69% des PME répondantes ont souligné une réactivité limitée de l’écosystème de soutien à la PME pour les soutenir pendant la crise de Covid-19.

S’agissant des problèmes non-financiers rencontrés par les PME après le déconfinement, 45% des PME ont perdu des clients à cause de la Covid-19, mais pensent pouvoir les récupérer après la crise. 57% des PME ont confirmé un recul de leur part de marché en Tunisie. 23% des PME ont affiché un recul de leur part de marché à l’extérieur de la Tunisie. Notons que plus de 22% des PME ont confirmé avoir un problème de management en général suite à la crise. 52% des PME ont confirmé revoir leur gestion RH suite à la crise. 15% voudrait améliorer leur gestion RH, mais avouent ne pas avoir les compétences nécessaires.

Un nouveau programme au service des PME tunisiennes

Sur la base des résultats de cette enquête, un comité de pilotage, réuni vendredi dernier a identifié les critères de sélection des 50 PME (clients de la BFPME) qui vont bénéficier d’un programme d’accompagnement non financier, avec l’appui déterminant des 24 chefs d’agences régionales de la BFPME. Notons que ce programme de coopération personnalisé, structuré et totalement digitalisé, s’achèvera au 31 mars 2021.

Au-delà des 50 entreprises qui bénéficieront directement de ce programme, la BFPME et ses partenaires se mobilisent pour structurer un service intégré d’accompagnement post-création, au profit des PME tunisiennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here