Samia Abbou : Après le sit-in, la députée entame une grève de la faim

Samia Abbou

La député Samia Abbou du groupe du Courant démocratique a annoncé dimanche avoir entamé une grève de la faim pour appeler le président du parlement à assumer ses responsabilités et à publier une déclaration dénonçant la violence et ses auteurs.

Dans une publication sur sa page Facebook, Samia Abbou explique sa décision par les événements survenus le 7 décembre dernier au parlement. lorsque des membres du groupe Al Karama ont agressé physiquement des députés.

A l’hémicycle, la situation était choquante. Les députés en sont venus aux mains. Des photos et vidéos montraient que le député du bloc parlementaire Courant Démocrate Anouer Ben Chahed s’est fait agresser physiquement. Ce dernier a affirmé s’être fait agresser par  Saifeddine Makhlouf, Mohamed Affes et quatre autres députés.

Les députés du groupe démocratique avaient demandé au président du parlement Rached Ghannouchi de publier une déclaration condamnant l’acte. Des députés d’autres blocs parlementaires et indépendants ont soutenu la demande.

Samia Abbou a également rappelé le sit-in ouvert observé par son bloc parlementaire. Il a été organisé pour les mêmes raisons. Le sit-in se déroule depuis plus d’un mois. Elle a dénoncé, dans ce sens, l’inertie du président du parlement. Selon ses dires, cette inertie vient confirmer son penchant pour la « culture de la violence ».

Pour rappel, les membres du groupe démocratique se sont rassemblés le 5 janvier devant l’entrée principale de la salle des plénières pour protester contre les actes de violences subis par le député Anouar Bechahed. Il ont aussi dénoncé « la complicité de la présidence du parlement, en choisissant de justifier la violence ».

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here