Covid-19: appel à imposer un confinement total dans les zones rouges

covid-19 - l'économiste maghrébin
Des élèves en manifestation dans un collège à Nabeul

La fédération générale de l’enseignement secondaire relevant de l’UGTT a appelé mardi à l’impératif d’imposer un confinement général au niveau des régions dont la situation est qualifié de « dangereuse ». Et ce à cause de la propagation de Covid-19.

La fédération a exprimé dans un communiqué rendu public sa profonde inquiétude face à la situation générale dans le pays. Notamment au sein des établissements éducatifs publics dont le nombre des cas positifs et de décès des suite à la Covid-19 a enregistré une augmentation sans précédent. Une telle situation nécessite, selon la même source, une intervention du gouvernement. L’objectif étant de prendre les mesures nécessaires en urgence et lutter contre cette pandémie.

La fédération a par la même occasion dénoncé l’approche du gouvernement en matière de traitement de cette situation pandémique, l’absence de stratégie claire et d’un ensemble de mesures sanitaire, économique, et sociale pour protéger les citoyens. Le ministère de l’éducation n’a fait qu’appuyer les directives du gouvernement. Et ce en l’absence de respect du protocole sanitaire. Et faute de moyens de protection malgré la hausse des contaminations parmi la famille éducative.

La fédération a appelé, à ce propos, ses différentes structures syndicales à coordonner avec les parties concernées. L’objectif étant d’imposer le respect des normes de sécurité et de protection contre le coronavirus. Affirme  la même source. Pour rappel, le ministère de l’Education applique un protocole sanitaire pour protéger les élèves et le cadre enseignant. Cependant, le ministère a enregistré plusieurs cas de décès et de contaminations. Le ministère affirme le décès de 29 cadre enseignant depuis le début de la crise. A noter que les enfants demeurent une cible fragile pour la pandémie Covid-19.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here