Normalisation : le Courant populaire condamne 4 municipalités

courant populaire

Le parti Courant populaire a dénoncé l’adhésion des municipalités de Sfax, Kairouan et Sousse à l’organisation « Maires pour la Paix ». Cette organisation regroupe des mairies de l’entité sioniste. Le parti politique  estime que cette adhésion constitue « un nouveau crime de normalisation ».

En effet, dans une déclaration rendue publique lundi, le parti a souligné que l’adhésion à cette organisation traduit un choix politique « délictueux ». D’ailleurs, ce choix repose sur la normalisation avec le terrorisme sioniste. Estime la même source.

A cet effet, le Courant populaire exhorte les conseils municipaux concernés ainsi que la municipalité de Bizerte qui avait adhéré, auparavant, à l’organisation « Maires pour la paix », à se retirer de cette organisation. Il appelle à révoquer toute personne impliquée dans ce crime. Et ce en particulier les présidents de ces municipalités.

« Cette grave transgression est une conséquence inévitable du chaos qui règne dans le pays et du conflit insensé entre les trois institutions du pouvoir ». A estimé le parti.

Par ailleurs, il a appelé les forces nationales et l’ensemble des Tunisiens à s’opposer avec force à cette « transgression ». Pour la parti politique, cette transgression met en évidence la nécessité, en Tunisie, d’une loi incriminant la normalisation avec l’entité sioniste.

Il convient de rappeler que le Bloc démocrate à l’Assemblée des représentants du peuple a présenté une initiative législative. Cette dernière vise à incriminer la normalisation avec l’entité sioniste.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here