Hichem Rostom appelle les artistes à soutenir les villages SOS

L’acteur Hichem Rostom a adressé un message à tous les artistes et acteurs du secteur culturel et aux élites, pour “soutenir les villages d’enfants SOS.

Hichem Rostom appelle les artistes pour prendre en charge les enfants menacés et sans soutien qui recherchent le droit à la vie, à la culture et aux diverses expressions artistiques et créatives du théâtre, du cinéma, de la photographie et de la musique”.

Dans une déclaration accordée à la TAP, dimanche, en marge de sa participation à une campagne de solidarité organisée par le comité de soutien du village de Sos à Sfax sous le slogan “Votre cœur est le plus grand cœur” dans le but de collecter des ressources financières permettant au village d’accueillir et de parrainer 200 enfants sans soutiens supplémentaires. Rostom a souligné la nécessité pour les artistes et les hommes de culture de sortir des théâtres et se rendre auprès de ces enfants pour leur apprendre la musique et le théâtre et ce qu’ils recherchent en termes d’art et de créativité.

L’artiste a mis l’accent sur les énergies artistiques des enfants du village de Sos Al Mahres, rappelant qu’il avait soutenu la chorale d’enfants dans la production et le tournage d’un “clip vidéo” et la fourniture d’instruments de musique à un certain nombre d’enfants passionnés d’art.

Rappelons que l’enfant Nesrine Bouchnak, qui est l’un des enfants les plus actifs dans la chorale du village de Sos, a pu se démarquer par son excellente performance de chant et a acquis un rayonnement artistique remarquable au niveau international grâce à son expérience réussie au concours “The Voice” l’année dernière.

L’artiste, Lotfi Bouchnak, s’est aussi engagé à l’encadrer et à l’accompagner..

Hichem Rostom a, à cette occasion, évoqué les dangers qui pourraient menacer la société à travers la recrudescence du phénomène des enfants marginalisés, considérant que la solidarité communautaire et le soutien culturel au profit des enfants menacés en Tunisie peuvent être un levier pour réaliser le progrès social et éviter les nombreuses manifestations négatives et déviations qui peuvent les atteindre telles que la violence et le terrorisme.

Il a souligné qu’investir dans les enfants à travers l’action culturelle est “un investissement dans l’avenir du pays, la morale et les valeurs de la société” et que “l’établissement d’une politique et d’une vision claire dans le domaine culturel crée l’espoir et envisage l’avenir dans la sécurité et l’optimisme”.

De son côté, le directeur national de l’Association enfants des villages SOS, Fathi Maawi, a estimé que l’expérience du village SOS Mahres, ces deux dernières années, à travers une politique d’ouverture à diverses activités communautaires, dont des artistes et des journalistes, a permis de construire des passerelles de coopération et de solidarité communautaires et de briser les restrictions de la crise financière qui empêchait le village de prendre en charge un nombre important d’enfants à risque, en particulier après l’interruption du financement de la Fédération mondiale des villages de Sos.

Cette amélioration des ressources a permis la prise en charge d’un nombre important d’enfants à risque, bien que cela soit encore loin des résultats espérés a-t-il dit.

Le comité de soutien du village SOS

Le comité de soutien du village SOS espère, à travers la campagne «Votre cœur est le plus grand cœur», fournir des ressources financières pour lui permettre d’accueillir et de parrainer 200 enfants supplémentaires qui ont perdu leurs familles sur la liste d’attente et qui attendent leur admission en 2021, portant le nombre total de personnes parrainées par le village à 640 enfants bénéficiant de services d’hébergement et une assistance sanitaire, éducative et sociale complète.

Les 17506 avis que les délégués à la protection de l’enfance ont reçus pour l’année 2019 indiquent que 1730 enfants tunisiens sont aujourd’hui menacés de divers types de négligence. Les avis confirmant l’incapacité des parents de s’occuper de leurs enfants ont atteint 4300 avis, ce qui reflète l’étendue des menaces qui affectent l’enfance aujourd’hui .

Avec TAP

Article précédentDes représentants de partis politiques et de la société civile soutiennent le sit-in des blessés de la révolution
Article suivantL’hôpital régional de Tozeur reçoit des aides médicales de la part de la diaspora tunisienne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here