Les subventions représentent 96% du budget total du ministère du Commerce

subventions commerce

« La valeur des subventions allouées aux exportations et aux produits de base représentent environ 96% du budget total du ministère du Commerce ». C’est ce qu’indique le ministre du Commerce et du Développement des exportations, Mohamed Bousaïd.

Ainsi, le ministre apportait des précisions, lors de la séance plénière de ce mercredi. En effet, elle examinait le budget du ministère du Commerce et du Développement des exportations. Selon donc M. Bousaïd, ce budget est en deçà des aspirations de son département. Il vise notamment la réforme des administrations régionales du commerce, aux niveaux financier et ressources humaines.

De même, M. Bousaïd souligne que le ministère ne peut plus se contenter d’une démarche visant à gérer l’actualité. Et d’ajouter que le ministère est appelé à mettre en place des mesures opérationnelles et à réaliser des réformes structurelles.

Puis, il déclarait que la Tunisie œuvre à évaluer les accords commerciaux avec plusieurs pays, à l’instar de l’Union européenne. Alors, le ministre a précisé qu’une étude est en cours de réalisation pour l’évaluation des relations commerciales tuniso-européennes.

En outre, Mohamed Bousaïd a fait savoir que le ministère œuvrera à restructurer le Centre de promotion des exportations (CEPEX) et le Fonds de développement des exportations. Ainsi qu’à développer l’activité de l’Office du Commerce de la Tunisie (OCT). Tout en notant qu’il existe un plan pour encourager les exportations tunisiennes.

Le ministre a, au final, précisé que les grands surfaces assurent 20% du commerce de détail. Ce qui nécessite le développement de ce secteur et la révision de son cadre juridique.

Rationalisation des subventions des produits de base

Par ailleurs, « le ministère du Commerce a entamé l’exécution de certaines mesures. Celles-ci visent l’orientation des subventions. Et ce, en ciblant directement les ménages qui en ont le plus besoin et la rationalisation des subventions des produits de base, telle que l’organisation de la vente du pain ». C’est ce qu’a encore précisé le ministre du Commerce, Mohamed Bousaïd.

Dans sa réponse aux interrogations des députés, il a ajouté que le dossier des subventions ne relève pas du ministère du Commerce seulement. Mais qu’il concerne également plusieurs départements, dont celui des Finances.

De plus, M. Bousaïd a rappelé que son département a décidé de la numérisation des systèmes de gestion du sucre, de la farine et de l’huile subventionnée. Et ce, à travers une application informatique, comme première phase. Et d’ajouter que les professionnels seront consultés sur ces mécanismes. L’objectif étant d’assurer le suivi de l’écoulement de ces produits subventionnés pour garantir leur faisabilité.

Notons que plusieurs mesures seront prises. Et ce, dans le cadre d’une collaboration avec le ministère des Finances, des Technologies de la communication et des Affaires sociales. Cette collaboration a pour objectif d’identifier les scénarios possibles de développement et de réforme du système des subventions.

Avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here