Tunisie – UE – Migration : lancement du programme THAMM

migration THAMM

La Tunisie et l’Union Européenne lancent le programme THAMM. Il s’agit d’une approche globale de la gouvernance des migrations et de la mobilité de la main-d’œuvre en Afrique du Nord ».

Aujourd’hui, 150 millions sont des travailleurs migrants sur les 258 millions de migrants internationaux estimés à travers le monde. Cela fait des années que la question de la migration interpelle tout le monde. Cela dit, malgré les efforts déployés pour assurer la protection des travailleurs migrants, cela n’empêche que des millions de personnes restent vulnérables.

D’ailleurs, le programme THAMM vise à renforcer les mécanismes de protection des travailleurs migrants tout au long du cycle de migration. Mais aussi à les accompagner et les former.

Rappelons que l’action est alignée sur les cadres politiques existants au niveau mondial (Objectifs de Développement Durable – ODD, Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières) et régional (Plan-cadre d’action pour les politiques migratoires de l’Union africaine 2018-2030).

« Identifier des canaux de migration régulière vers l’Europe »

L’objectif étant d’offrir une visibilité nationale et renforcer les synergies entre les différents acteurs impliqués sur la thématique des migrations et de la mobilité de la main-d’œuvre depuis et vers la Tunisie. Ce qui représente une étape vers le renforcement de la gouvernance des migrations et de la mobilité de la main-d’œuvre en Tunisie.

Kamel Deguiche, ministre de la Jeunesse, du Sport et de l’Intégration professionnelle, souligne: « Faciliter la mobilité de manière organisée et régulière est l’une des approches et solutions les plus importantes pour la migration irrégulière. Et ce à travers la conclusion d’accords dans le domaine de la migration et des programmes de développement solidaire et de coopération dans le domaine de l’emploi ».

De son côté, Marcus Cornaro, Ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, a mis l’accent sur l’importance du programme qui selon lui, « Grâce au programme
ERASMUS, l’Union européenne favorise chaque année la mobilité de plus de 1000 étudiants et chercheurs tunisiens vers les pays européens. Avec THAMM, l’Union européenne renforcera son appui à la mobilité du travail, conjointement avec l’Allemagne, la Belgique et prochainement la France. »

En outre, il ajoute  : « Nous devrons adapter nos stratégies dans ce contexte mondial en pleine évolution. Ainsi, l’Union européenne poursuivra le travail avec ses États membres, ainsi que les principaux pays partenaires, comme la Tunisie, pour identifier davantage de canaux de migration régulière vers l’Europe. »

Développer une migration régulière

Par ailleurs, Peter Prügel, Ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, est revenu sur la politique allemande de développement visant ainsi la migration comme une contribution importante au développement.

De ce fait, « le programme THAMM reconnaît que pour développer une «migration régulière», il faut surtout offrir des perspectives concrètes d’emploi. Celles-ci seront ensuite source de mobilité, dans l’intérêt de tous : pays d’origine et d’accueil, entreprises et
travailleurs ». C’est ce qu’a souligné Christophe de Bassompierre, Ambassadeur de Belgique en Tunisie, lors de son allocution.

Le lancement officiel du programme THAMM a rassemblé les parties prenantes autour d’une discussion stratégique sur les migrations de la main-d’œuvre et la mobilité des travailleuses et des travailleurs. Il a permis également de présenter le programme THAMM, ses objectifs et ses perspectives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here