Entreprises publiques : études élaborées pour la restructuration

entreprises publiques - l'économiste maghrébin
Tous les chemins passent par la réforme des entreprises publiques tunisiennes

Des études visant la restructuration de certaines entreprises publiques dont « El Fouladh» et « Cement de Bizerte », ont été déjà élaborées. Et les rencontres avec les acteurs sociaux ont également démarré. Elles servent à identifier des solutions réalisables, a déclaré la ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Salwa Sghaier.

En effet, elle répondait aux interrogations des députés, au cours d’une séance plénière qui se tenait, mercredi soir. Laquelle se consacrait à l’examen du budget du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines. Dans ce cadre, la ministre rappelait que la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG) fait face à un déséquilibre financier cumulé. Ce déséquilibre s’explique par les montants dus aux clients. Ainsi qu’en raison des investissements que l’entreprise doit réaliser, ajoutait-elle. Ainsi, la ministre soulignait l’importance de la restructuration des entreprises publiques.

Par ailleurs, elle revenait sur le report du recouvrement des montants dus par les citoyens et les entreprises, au cours de la période Covid-19. Faisant savoir que la STEG œuvre actuellement au remboursement de ces sommes dues.

En outre, Mme Sghaier indiquait que la Société des Ateliers Mécaniques du Sahel (AMS) est dans une situation financière difficile. Soulignant qu’un avis de difficultés économiques a été soumis, le 24 novembre 2020. Et ce, au Comité de Suivi des entreprises économiques relevant du ministère de l’industrie. Et d’ajouter qu’il a été décidé de renvoyer cet avis au Tribunal de Première Instance de Sousse pour prendre les mesures nécessaires.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here