Al-Bawsala : le rendement du parlement en deçà des attentes

al bawsala

« Bien que le rendement parlementaire s’est amélioré par rapport à la même période de la session précédente, il demeure en deçà des attentes sur les plans législatif et de contrôle ». A déclaré le représentant de l’unité de monitoring relevant de l’Organisation Al-Bawsala, « Marsad majles », Youssef Abid.

Pour la première fois de l’histoire parlementaire de la Tunisie, l’ARP connait la tenue d’une plénière consacrée au vote d’une motion de censure contre son président. Affirme la même source. Et ce lors d’une conférence de presse tenu, lundi, en visioconférence. L’objectif étant de présenter le Rapport annuel sur les travaux de l’Assemblée des représentants du peuple pour la première session parlementaire (Novembre 2019 – Juillet 2020).

Il a, en outre, relevé que des indicateurs se sont améliorés en comparaison avec la première session de la législature précédente. En effet, 42 initiatives législatives ont été adoptés durant cette session. Et ce contre 27 initiatives adoptées lors de la première session de la législature (2014-2019).

Par ailleurs, Youssef Abid a regretté que le phénomène du « tourisme partisan » ait touché à la composition actuelle des blocs parlementaires. « Le bloc « Qalb Tounes » a perdu 30 pc ses députés, de même que pour le bloc démocratique. Ce qui, a-t-il précisé, explique l’augmentation du nombre des députés indépendants. Ce nombre  est passé de 8, pendant la législature précédente, à 17 au cours de cette session ».

L’amélioration du rendement du parlement est purement quantitative. Sur le plan de la qualité, il n’y a pas eu d’amélioration marquée. Constate la directrice exécutive d’Al-Bawsala, Nesrine Jelalia. Elle a, d’autre part, souligné que « les points négatifs » de l’ARP sont relatifs à « sa méthode de gouvernance ».

Jelalia a fait remarquer que l’autonomie administrative et financière de l’ARP n’a pas été activée. Bien qu’elle ait été prévue par la loi organique du budget de l’Etat pour l’année dernière.

Les recommandations

Al-Bawsala a proposé une série de recommandations. Il s’agit notamment de l’amélioration du climat général au sein de l’hémicycle. Et ce à travers les discours haineux et les comportements agressifs.

L’organisation a également recommandé, aux structures du parlement dont au premier lieu, le bureau de l’ARP, le respect des dispositions du règlement intérieur. Elle souligne la nécessité de parachever la mise en place des instances constitutionnelles.

Elle a mis l’accent sur l’importance d’avoir une vision législative dont les priorités et les orientations sont claires. Les projets de loi à même de renforcer les droits et les libertés des citoyens doivent bénéficier de la priorité absolue du parlement. A-t-elle préconisé.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here