PDL : un projet de motion pour classer les Frères Musulmans organisation terroriste

Bloc PDL Frères Musulmans

Le groupe du Parti Destourien Libre (PDL), dit avoir adressé dimanche à la présidence du parlement, un projet de motion. Celle-ci vise à classer l’Organisation des Frères Musulmans en tant qu’organisation terroriste.

En effet, dans une déclaration lundi, le groupe indique que la motion propose d’attribuer cette classification à toute structure associative ou parti politique entretenant des liens avec les Frères musulmans. La motion propose aussi de prendre les mesures juridiques nécessaires à leur encontre.

Le groupe du PDL ajoute avoir demandé du parlement de prendre toutes les dispositions. Pour soumettre ce projet de motion en plénière, l’examiner et l’adopter. Et ce, conformément à l’article 141 du règlement intérieur.

Ainsi, pour les raisons ayant motivé l’élaboration de ce projet de motion, le PDL évoque « la recrudescence des actes terroristes et la propagation de la pensée obscurantiste extrémiste. De même que la multiplication des tribunes qui entretiennent des discours takfiristes incitant à la haine. Et ce, à travers des associations tentaculaires actives à travers le monde ».

En outre, le PDL dénonce, dans ce sens, le choix de certains députés et hommes politiques de défendre, ouvertement, les auteurs d’actes terroristes et de les blanchir.

Sachant que le lundi 16 novembre, le PDL entamait un sit-in ouvert. Et ce, devant le bureau de l’Union internationale des oulémas musulmans. L’objectif étant de réclamer le renvoi de l’organisation, dont la présence en Tunisie contredit, selon le parti, les valeurs républicaines et démocratiques. D’autant qu’elle facilite l’entrée de l’argent illicite dans le pays.

De plus, notons que le groupe du PDL avait déjà présenté un projet de motion. Il appelait l’institution parlementaire à dénoncer le blanchiment du terrorisme et le gouvernement à démanteler ses sources de financement; ainsi qu’à dissoudre les associations et les formations politiques qui soutiennent la pensée takfiriste extrémiste.

Rappelons que le bureau du parlement, réuni à titre exceptionnel le 12 novembre, a décidé de soumettre ce projet à une séance plénière. Celle-ci est programmée pour le 15 décembre 2020.

Avec TAP

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here