PLF 2021 : Conect International critique la mesure de porter l’IS à 18%

conect international

 “La mesure prévue dans le projet de loi de finances 2021, de porter l’impôt sur les sociétés (IS) à 18% pour les sociétés totalement exportatrices, est suicidaire pour l’économie tunisienne”. A souligné la Conect International, dans un communiqué publié mardi.

 

L’organisation patronale a pointé du doigt  une volonté galopante de vouloir taxer à outrance des secteurs déjà en difficulté. Conect international  rappelle que ces secteurs représentent une importante source de devises pour le pays.  Cette mesure “risque de détruire le tissu exportateur de la Tunisie”.

La Conect international considère que l’application d’une telle mesure réduira le volume des activités des entreprises. De plus, à cause de cette mesure, les entreprises cesseront d’être rentables”. A estimé la patronale.

“La Tunisie a déjà beaucoup perdu de sa compétitivité avec les problèmes logistiques répétitifs et la congestion perpétuelle du port de Radès et l’augmentation des coûts des facteurs (électricité, travail, intérêts bancaires)”, a encore noté la Conect International, considérant que “cette augmentation de l’impôt met en péril la viabilité des entreprises exportatrices”.

Et d’ajouter que face à la crise sanitaire, les entreprises exportatrices tunisiennes se sont attendues à “un soutien de la part de l’Etat tel qu’un allègement des charges fiscales et sociales ou un report du passage de 10% à 13,5% en 2021”, et à “une incitation aux investisseurs étrangers pour relocaliser leurs activités en Tunisie”. Mais elles se sont retrouvées face à “une nouvelle augmentation de la pression fiscale”.

D’ailleurs, l’IS est déjà passé en 2018 de 0 à 10%. Il est programmé depuis la LF 2019, à 13,5%, à partir du 1er janvier 2021, sous la pression des instances internationales. Et ce sans oublier une imposition des dividendes au taux de 10%.

Avec TAP

Article précédentClôture des souscriptions à l’emprunt obligataire subordonné « ATB Subordonné 2020-1»
Article suivantL’APIA signe un partenariat avec “Education pour l’emploi”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here