Abir Moussi rétorque à Bochra Belhaj Hamida

Abir Moussi

Abir Moussi, présidente du PDL, dénonce la campagne diffamatoire lancée à l’encontre de son parti et de sa personne. Et ce, dans  une vidéo diffusée sur sa page Fb.

En effet, Abir Moussi répond à Bochra Belhaj Hamida. En déclarant: « Elle n’a rien trouvé de mieux pour m’attaquer. Elle a tenté de porter atteinte à ma vie privée. Et ce, dans le but de me déstabiliser. Or, ce qu’a fait Bochra Belhaj Hmida est inqualifiable et indigne d’une femme qui se dit progressiste. Car, elle s’est basée sur les allégations de la « journaliste » Boutheina Jebnoun. Il faut garder à l’esprit que Boutheina Jebnoun défend les LPR and co. »

A ce propos, rappelons que les accusations de Bochra Belhaj Hamida portent sur l’époux de Abir Moussi. En effet, elle l’accuse de n’avoir de cesse d’user et d’abuser- selon elle- des réseaux sociaux sur l’horrible affaire de l’assassinat de la jeune Rahma Lahmar. De même que sur la question de la peine de mort. Etant entendu que Bochra Bochra Belhaj Hamida est contre la peine de mort.

Puis, elle ajoute: « Aujourd’hui, au lieu de soutenir une femme politique qui s’oppose au projet islamiste; elle préfère soutenir une autre femme n’ayant aucune connaissance même des premiers articles de la Constitution. Plus encore, ces personnes ont préféré leurs intérêts. Et ce, après avoir conclu un accord avec les islamistes sur la base de faux consensus. Ce sont les mêmes personnes qui ont  détruit le parti Nidaa Tounes fondé par Béji Caïd Essebsi. Aujourd’hui, ces mêmes personnes tentent de reformer une nouvelle alliance. Et ce, dans le but de diviser notre famille centriste progressiste. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here