Souhail Alouini: « Le seul moyen d’éviter la propagation est de respecter les gestes barrières »

Souhail Alouini

Cela fait déjà quelques jours qu’on annonce la couleur, avec l’apparition d’une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19. Pour les chercheurs, cette pandémie pourrait durer jusqu’en janvier 2021; voire même plus.

Cela dit, la deuxième vague a bel et bien commencé; et bien avant le début octobre, comme on la prédisait. C’est ce que souligne Souhail Alouini, ancien président de la Commission de la Santé à l’ARP. Tout en précisant qu’à l’heure actuelle, « on est en plein dedans. La situation est inquiétante, car une deuxième vague de Covid-19 se pointe à l’horizon ». 

Et de poursuivre: « Tout le monde sait qu’il y a eu un relâchement. Et cela revient en partie de la responsabilité des Tunisiens. Or, le seul moyen d’éviter la propagation est de respecter les gestes barrières. »

Rappelons que les gestes barrières sont la distanciation physique, le port du masque, se laver les mains avec du savon et le recours au gel désinfectant. 

Par ailleurs, que faut-il penser de la progression du taux de positivité? A cette question, Souhail Alouini répond que la propagation est inquiétante, parce « qu’elle est plus rapide qu’on ne s’y attendait. En effet, on calculait une réelle vague pour le mois d’octobre; alors que cela commence un peu plus tôt ». 

Puis, il s’est prononcé sur les mesures restrictives frappant les cafés et les restaurants; en raison d’une suspicion de propagation du coronavirus. « On ne peut pas connaître des chiffres réels, notamment quant au taux de contamination dans les restaurants. Même si on applique les gestes barrières comme il faut et qu’on fait en sorte que les tables soient distanciées. Cependant, il est prouvé scientifiquement que le port du masque est une barrière contre la propagation du virus », soutient-il. 

En somme, éviter les endroits clos, porter un masque obligatoire, respecter la distanciation physique; telles sont les mesures qu’on ne cesse de le répéter. Il n’empêche qu’elles freinent la propagation du virus à plus de 70%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here