Extension de l’aéroport de Tunis Carthage : l’OAT s’oppose à la formule « Clé en main »

Aéroport Tunis-Carthage

L’Ordre des Architectes de Tunisie exprime son opposition à la formule « Clé en main » retenue par le ministère du Transport et de la Logistique. Et ce, dans le cadre du projet d’extension de l’Aéroport international de Tunis Carthage.

En effet, la réaction de l’ordre intervient suite à l’appel d’offres N° 01/2020. Lancé par l’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports (OACA); à travers le système d’achat public en ligne « TUNEPS ». Il vise à présélectionner des candidats. Et ce, pour la réalisation clé en main de l’extension du terminal 1 de l’Aéroport de Tunis Carthage.

Ainsi, l’OAT dénonce, dans un communiqué publié mardi, l’attachement du ministère du Transport et de la logistique à la formule « Clé en main ». Et ce, malgré la rencontre qui a eu lieu entre le ministre de tutelle et le président de l’Ordre. Durant laquelle ce dernier faisait part de l’opposition de l’OAT à cette démarche. Car, elle « enfreint les textes régissant la profession d’architectes; marginalise le rôle de l’architecte; menace l’intérêt de la profession et de l’Etat; et soumet l’architecte à l’autorité du capital ».

Par conséquent, le conseil de l’Ordre a décidé d’interdire à tous les architectes tunisiens de participer à ce marché. Et ce, jusqu’à ce que le ministère renonce à la formule « Clé en Main ». Donc, « tout architecte qui désobéit à cette interdiction fera l’objet de sanctions disciplinaires », précise la même source.

Enfin, l’ordre signalera également ce « dépassement dangereux  » à toutes les autorités. De même qu’il autorisera son président à convoquer une Assemblée générale extraordinaire qui se consacrera à cette question.

Avec TAP

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here