Reprise de la production d’ammonitrate à l’usine de Gabès

ammonitrate

« L’usine d’ammonitrate à Gabès a repris, jeudi dernier, la production de ce produit ». C’est ce qu’a annoncé le directeur régional des usines du Groupe chimique tunisien (GCT) à Gabès, Sadok Souï.

Il a expliqué que cette usine, relevant du GCT à Gabès, procurera 75% des besoins de la saison agricole en ce produit. Le GCT se chargera d’importer le reste des quantités nécessaires. Le responsable a encore fait savoir que la production dans l’usine d’ammonitrate a lieu dans de bonnes conditions. Sadok Souï a rassuré les agriculteurs quant à leur approvisionnement en cette matière.

Pour rappel, l’usine d’ammonitrate de Gabès avait arrêté ses activités de production depuis près de trois mois. Et ce après l’ouverture par l’équipe des enquêtes judiciaire de la Garde nationale de Gabès d’une enquête dans cette usine suite au signalement d’une baisse des quantités d’ammonitrate dans cette dernière.

Le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des mines avait révélé que les enquêtes de l’équipe de recherches judiciaires de la Garde nationale à Gabès dans l’affaire de la pénurie de l’ammonitrate ont estimé que les quantités manquantes s’élèvent à près de 1600 tonnes. Mais le décompte ne répond pas aux normes scientifiques.

Le ministère avait ajouté dans un communiqué, publié le 1er septembre 2020 sur sa page officielle sur « facebook », que le décompte du stock a lieu selon des normes scientifiques et techniques. Ce dernier est effectué par des spécialistes après un appel d’offres et conformément aux cahiers de charges techniques et administratives. Les pertes des quantités d’ammonitrate sont dues à des raisons industrielles et non à des vols ou des utilisations illégales.

Selon un communiqué du ministère de l’Agriculture (8 septembre courant), le GCT importera, dans les meilleurs délais, 60 mille tonnes d’ammonitrate sur trois fois. Soit 20 mille tonnes à chaque réception.

Amplification du monopole

L’UTAP avait, pour sa part, exprimé dans un communiqué (en date du 2 septembre 2020) ses préoccupations et craintes de ne pas voir les agriculteurs approvisionnés en engrais chimiques notamment en DAP ((Phosphate de diammonium) dans les délais. Soit au démarrage de la saison d’ensemencement des grandes cultures.

L’organisation agricole craint également l’amplification du monopole et de la vente de l’ammonitrate dans les circuits parallèles. L’UTAP a, en outre, indiqué que le quintal d’ammonitrate est actuellement écoulé dans les circuits non organisés à 75dt contre 54 dt dans ceux légaux.

Elle a ainsi appelé à trouver des solutions radicales au manque d’engrais chimiques et à garantir un démarrage normal de la nouvelle saison agricole.

Des données statistiques recueillies par la TAP ont démontré que les quantités en DAP mises à la disposition des agriculteurs (1er avril-12 août 2020) ont atteint 14475 tonnes. Et ce sur un total de 90 mille tonnes programmées. L’objectif étant la réalisation de 16% contre environ 10565 tonnes la saison écoulée.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here