Success-story: Mohamed Abid, un Tunisien de la « NASA » à la conquête de Mars

mohamed-abid-nasa-

La fusée « Atlas V » a pris son envol, jeudi dernier, depuis  Cap Canaveral, en Floride, vers la planète Mars. A son bord, un robot mobile « Perseverance » et un mini-hélicoptère envoyés en mission par la NASA. Et ce, pour retrouver des traces de vie sur la planète Rouge.

Derrière cette mission aérospatiale de la NASA, sur laquelle beaucoup d’espoir repose partout dans le monde, se trouve le Tunisien Dr Mohamed Abid, ingénieur en chef de cette mission « Mars 2020 ».

Une success-story à l’américaine

Né à Sfax, Mohamed Abid suit un cursus universitaire de 5 ans en France où il obtient un master avec brio. Il décroche par la suite une bourse. Et ce, afin de poursuivre un doctorat en génie aérospatial et mécanique à l’Université de Californie du Sud.

Son doctorat en poche, il enseigne pendant près de dix ans dans cette université prestigieuse. Cela lui a permis d’acquérir suffisamment d’expérience pour intégrer, en 2004, l’agence spatiale américaine. Et plus précisément au « Jet Propulsion Laboratory » (JPL).

Créé en 1936, ce laboratoire est un centre de recherche spatiale de la Nasa. Il est géré par le California Institute of Technology. Il développe les missions d’exploration du système solaire. En particulier à destination de Mars (mission Mars Exploration Rover, Mars Science Laboratory, Insight, Mars 2020) et des planètes externes.

Il est connu également pour avoir envoyé pour la première fois des astronautes sur la Lune durant les années 1960/1970.

Durant ces 16 dernières années, Mohamed Abid gravit rapidement les échelons et obtient le poste d’ingénieur en chef du projet SMAP (Soil Moisture Active Passive Mission). Ledit projet est dédié notamment aux mesures d’humidité du sol sur l’ensemble du globe terrestre.
En 2014, il est nommé responsable de l’unité mécatronique au JPL.

Vers la fin de 2016, le scientifique tunisien s’est vu attribuer le poste d’ingénieur en chef de la mission « Mars 2020 ». Celle-ci est lancée, avec succès, jeudi dernier.

Dans une interview avec Ahmed El Fadhel, ingénieur aérospatial tunisien établi en Belgique, Abid a indiqué avoir suivi le décollage de la fusée. Et ce, depuis son véhicule qui se trouvait à près de 3 km de la base du lancement. La fusée « Atlas » entame ainsi un voyage de sept mois dans l’espace en direction de Mars.

L’objectif de cette mission « Mars 2020 » est de déposer notamment le rover « Perseverance » et le mini-hélicoptère « Ingenuity » au centre de Jezero. Un cratère d’impact météoritique de 49 kilomètres de diamètre, au milieu du désert ocre de la planète Rouge.

Une fois déposés sur la surface de Mars, Dr Mohamed Abid et son équipe prendront les commandes de ces engins. Ces derniers sont destinés à prélever plusieurs échantillons du sol martien.
Leur cible est d’alimenter notamment la recherche de traces de vie sur Mars. Ces engins permettront également d’étudier la géologie et le climat de la planète. Et ce, pour fournir plus de données aux chercheurs et ingénieurs. En vue de faciliter au mieux l’arrivée de premiers humains sur cette planète.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here