Souheil Chéour : vers le renforcement des prérogatives de l’AFI

AFI

Le projet qui porte sur la création de l’Agence foncière industrielle sera amendé. Affirme  le PDG de l’Agence foncière industrielle ( AFI) Souheil Chéour. Lors de son intervention à la Conférence nationale sur « les zones industrielles : réalité,  perspectives et moyens d’assurer la sécurité industrielle ». L’événement s’est tenu aujourd’hui, 20 juillet à Sousse.

Cet amendement permettra de renforcer les prérogatives de l’AFI. Et de lever également  un certain nombre d’obstacles qui entravent l’activité de l’agence. Il s’agit de fournir les terrains destinés aux projets et de mettre en place des stations d’assainissement. Ainsi, un certain nombre d’articles figurant dans la loi seront remplacés par d’autres articles.

En effet, l’AFI œuvre afin de faire évoluer le cadre législatif qui régit son activité. Et ce, pour suivre l’évolution de la réalisation des zones industrielle conformément aux normes internationale (industrie 4.0). Ainsi, ces zones industrielles devraient avoir tous les équipements nécessaires pour  faciliter l’activité  industrielle.

Conformément au Programme de l’AFI (2021-2025), il est prévu de réserver des espaces aux jeunes entrepreneurs industriels.

Il convient de rappeler que l’AFI a vu le jour en 1973. C’est un établissement public placé sous la tutelle du ministère de l’Industrie et des PME.  Sa mission consiste à préparer et exécuter les programmes d’aménagement des zones industrielles et les équiper comme il se doit  pour la création de projets industriels.

En effet,  depuis sa création, l’Agence a œuvré à réaliser ses objectifs. Dont entre autres la création de nouvelles zones industrielles. En prenant en considération le principe de l’égalité entre les régions. Et la mise en place d’une infrastructure qui réponde aux normes internationales. Et ce, afin de contribuer à la création de nouveaux emplois. Tout en préservant  l’environnement et en améliorant les conditions de vie dans les zones industrielles.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here