Afrique : quatre tunisiennes au Top 50 des femmes leaders dans la Cyber-sécurité

femmes Cyber In Africa

Quatre femmes tunisiennes, Syrine Tlili, Ryma Abassi, Nihel Ben Youssef et Olaya Ghenia, ont été retenues dans le Top 50 des femmes leaders dans la Cyber-sécurité en Afrique (Top 50 Women in Cybersecurity Africa).

Il s’agit d’un prix qui récompense les femmes actives dans le domaine de la sécurité informatique en Afrique et qui apportent une contribution significative à l’échelle du continent.

La liste des finalistes est établie en collaboration avec « Women in Security & Resilience Alliance », un sous-réseau de « Security Partners Forum », réseau composé de 20 structures de forum partout au Canada, dont la plupart sont constituées d’associations liées à la sécurité et à la résilience.

L’objectif de cette initiative (le prix) est de mettre en lumière des modèles féminins en Afrique, accorder plus d’attention à l’agenda des femmes dans la cyber-sécurité au niveau continental, favoriser la voix et l’influence des femmes dans la cyber-sécurité et initier une culture de récompenses et de distinction en matière de cyber-sécurité en Afrique, indique « Cyber In Africa », sur Twitter.

Profiles remarquables

Syrine Tlili

Syrine Tlili est titulaire d’un doctorat en sécurité des systèmes d’information de l’Université Concordia, Montréal, Canada. Elle a également obtenu son diplôme d’études approfondies (DEA) et son diplôme national d’ingénieur à l’École nationale des sciences informatiques de Tunis, en Tunisie. Elle occupe actuellement le poste de directrice générale de l’Agence nationale de certification électronique « TunTrust ».

 

Depuis son arrivée à la tête de l’ANCE en octobre 2014, elle a dirigé un ensemble de programmes et de projets visant à construire un cadre de confiance numérique propulsant une croissance soutenue de l’économie numérique au niveau national.

Parmi les projets majeurs qu’elle a menés, figurent la mise en place d’une ICP (infrastructure à clé publique) nationale conformément aux normes internationales et d’un système de gestion intégré conforme aux normes ISO.

Syrine Tlili a également mené d’autres projets dans le domaine de la sensibilisation à la sécurité et de la gestion des risques. Elle a été professeure adjointe à l’Université de Carthage de 2012 à 2014 dans des domaines liés à la cyber-sécurité et professeur invité à l’École Polytechnique de Montréal, Canada en 2013 et 2014.

Syrine Tlili a également dirigé l’unité des logiciels libres au ministère de l’Information et Technologies de la communication de 2009 à 2012.

Ryma Abassi

"<yoastmark

Ryma Abassi a, quant à elle, obtenu son diplôme d’ingénieur en réseaux et télécommunications en 2004, et ses diplômes de maîtrise et de doctorat de l’École supérieure de communication, Sup’Com en 2006 et 2010, respectivement.

Actuellement, elle est professeure adjointe et directrice adjointe à l’Institut supérieur d’études technologiques en communication de Tunis et membre de l’Unité de recherche en sécurité numérique de Sup’Com.

Ses recherches actuelles portent sur deux axes: la sécurité des réseaux et les méthodes formelles.  Abassi a environ 30 publications dans des revues prestigieuses et des conférences de valeur.

Depuis 2014, elle occupe aussi le poste de directrice des études et des stages au Technopole « EL Ghazela » (Ariana).
Abassi est également membre, depuis avril 2020, du comité de rédaction du Journal international de cybercriminalité et des enquêtes avancées sur les menaces (International Journal of Cyber Forensics and Advanced Threat Investigations).

Elle a aussi été membre du réseau Women in CyberSecurity (Les femmes dans la cyber-sécurité (WiCyS)) de décembre 2018 à  janvier 2020.

Nihel Ben Youssef

La troisième tunisienne retenue dans ce top 50 est Nihel Ben Youssef, qui est actuellement maître assistante en sécurité informatique accumulant plus de 10 ans d’expérience professionnelle. Ses activités associatives dans le domaine ont débuté en 2003 en cofondant SecuriNets, une fondation regroupant plusieurs clubs universitaires.

Depuis 2008, Ben Youssef est invitée en tant que conférencière à des événements d’ordre professionnel et universitaire traitant la thématique de la cyber-sécurité.

A l’échelle internationale, elle occupe actuellement les postes  de présidente de l’Open Web Security Project (OWASP Tunisia Chapter) et d’ambassadrice pour le compte de la section tunisienne de l’Institute of Electronical and Electronics Engineers (IEEE).

Olaya Ghenia

Olaya GheniaOlaya Ghenia est directrice de la Sécurité Système d’Information chez Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG).

Elle dispose de plus de 22 ans d’expérience dans le domaine des technologies de l’Information et de la Communication et notamment en planification système d’information, audit informatique et sécurité des Systèmes d’Information. Elle est également membre des commissions de recrutement à la STEG.

Olaya Ghenia dispense, des cours académiques, pour les étudiants du master et assure l’encadrement des PFEs de recherche dans le domaine de la sécurité des systèmes d’information.

Ghenia est titulaire de diplômes de Master Business Administration (MBA International Paris : Paris Dauphine, IAE Paris 2012-2014), d’Ingénieur Diplômé en Informatique, de certifications CDPO (2018), Lead Auditor ISO 27001 et Lead Implementor ISO 27001. Elle est auditeur Expert en sécurité des systèmes d’information, certifiée par l’ANSI depuis 2005.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here