Dilou dément l’intention d’Ennahdha de retirer la confiance à Fakhfakh

Samir Dilou L'Economiste Maghrébin

 Samir Dilou, dirigeant d’Ennahdha, dément mardi l’intention de son parti de retirer la confiance au chef du gouvernement Elyès Fakhfakh.

Selon Samir Dilou, les membres du conseil de la Choura engageront un débat profond où ils proposeront des idées. Et d’ajouter que la Choura n’a pas de position prédéfinie.

Dans une déclaration à la presse devant le siège central du mouvement Ennahdha, Dilou a affirmé que la Choura se tient ce mardi soir en session extraordinaire et que tous ses membres sont  convoqués à la lumière des derniers développements sur la scène politique nationale.

En outre, il a qualifié la situation dans le pays de difficile, nécessitant un débat sage et profond.

En réponse à l’ intention du chef du gouvernement de révoquer deux ministres du mouvement Ennahdha, Dilou a affirmé que les ministres d’Ennahdha dans l’actuel gouvernement  « ne sont pas installés à leur propre compte. Il ne revient pas à un ministre de décider s’il doit rester ou quitter l’équipe gouvernementale. Cette décision est prise au sein du parti ».

Concernant l’éventualité de limoger les ministres d’Ennahdha par le chef du gouvernement, le dirigeant a souligné qu' »on ne peut pas bâtir sur des hypothèses ». Il a ajouté : « Chaque chose en son temps ».

C’est le conseil de la choura qui fixe les politiques et les choix du parti. « Le bureau exécutif définira sa position à la lumière des décisions du conseil de la choura ».

A propos de la déclaration du chef du gouvernement, publiée lundi soir, Samir Dilou l’a qualifiée de « précipitée ».

« En cette phase actuelle, il faut, à mon avis, éviter les réactions à chaud et faire preuve de retenue. », conclut-il.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here